Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

La Vidaude, école de la seconde chance

Formation - Écoles - vendredi 18 septembre 2020 16:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Saint-Genis-Laval (69) Ce lycée professionnel hôtelier privé, financé par la Métropole de Lyon, forme des jeunes en échec scolaire aux métiers de la restauration afin de les aider à se réinsérer dans la société. Le tout en partenariat avec les hôtels et restaurants lyonnais qui les accueillent en alternance.



Le lycée accueille 36 jeunes qui dépendent de l'Aide sociale.
© Stéphanie Pioud
Le lycée accueille 36 jeunes qui dépendent de l'Aide sociale.

Situé en pleine campagne à Saint-Genis-Laval (Rhône), aux portes de Lyon, La Vidaude est un établissement atypique puisqu’il est le seul lycée professionnel privé et associatif (Capso) à relever à la fois de l’Éducation nationale et de l’Aide sociale à l’enfance. Sa mission ? Réinsérer des jeunes en échec scolaire et souvent en rupture sociale en leur proposant une formation en restauration. Au sein d’une belle ferme réhabilitée, La Vidaude prépare ainsi 36 jeunes âgés de 14 à 21 ans aux CAP (en 3 ans), BEP et  bac pro cuisine et CHR. “Compte tenu du profil des élèves, nous leur proposons un enseignement adapté et personnalisé avec des classes aux effectifs réduits, soit entre 4 et 8 élèves. Nous menons également un travail pédago-éducatif très poussé avec une équipe constituée de 12 enseignants dont 7 dédiés à la pratique et 5 au scolaire”, explique Gabriel Rota, le directeur du lycée et ancien restaurateur.

Une formation en alternance

Pour les préparer au mieux à leur futur métier, La Vidaude leur propose une mise en pratique quotidienne au sein du restaurant d’application ouvert au grand public et à l’accueil de séminaires. Mais surtout, la formation se fait en alternance en entreprise (12 à 14 semaines selon le cursus). “Nous travaillons avec des restaurants et hôtels qui nous sont fidèles et qui savent s’adapter aux profils de ces jeunes. Pour les professionnels, c’est aussi une opportunité de former leur futur personnel”, assure le directeur. En effet, si le lycée affiche entre 95 et 100 % de taux de réussite, la moitié des élèves sont embauchés dès leur diplôme en poche, et 80 % dans l’année. L’an prochain, le l'établissement projette d’ouvrir deux classes supplémentaires.

 

#LaVidaude #Reinsertion #Capso #Alternance


Stéphanie Pioud
Journal & Magazine
Services