×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Les cours reprennent à l'institut des métiers de Grenoble

Formation - Écoles - jeudi 11 juin 2020 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Grenoble (38) L'établissement accueille de nouveau ses apprentis, mais en petits effectifs.



Les cours ont repris pour les apprentis à l'IMT. Ici, Claire Biichle, professeur de cuisine avec trois de ses élèves préparant un titre homologué cuisinier.
© Christophe Etaix
Les cours ont repris pour les apprentis à l'IMT. Ici, Claire Biichle, professeur de cuisine avec trois de ses élèves préparant un titre homologué cuisinier.


L’Institut des métiers et des techniques de Grenoble (Isère) a rouvert ses portes le 25 mai, avec des effectifs réduit, tant du côté des collaborateurs que des apprentis. Les espaces pédagogiques ont été réorganisés, avec des sens de circulation définis, des consignes affichées et le port du masque obligatoire. En cuisine comme en service, les travaux pratiques se font à six élèves au lieu de douze, et les cours sont dispensés dans de grandes salles.

“Nous avons d’abord repris tous ceux qui passent un titre homologué avec épreuves pratiques de fin juin à juillet, soit 33 jeunes en formation cuisine, service ou agent de restauration, afin de les remettre en condition d’examen après quelques semaines d’arrêt”, explique Christophe Etaix, responsable métiers de bouche et restauration du CFA. Les premières années de CAP et BP cuisine et service, soit une centaine d’apprentis, auront eux tous une semaine de cours d’ici le 10 juillet. “Et nous avons repris quelques classes de 2e année pour accueillir ceux qui ont décroché pendant la crise sanitaire”, complète Christophe Etaix.

Quant à l’année prochaine, elle se prépare déjà activement pour les futurs apprentis. “Pour l’instant, nous avons le même nombre de contrats signés que l’an dernier”, note Christophe Etaix. Jusqu’ici quelque peu inquiet pour la rentrée prochaine, le responsable espère que la mise en place par l’Etat d’une nouvelle aide accordée pour l’embauche d’un apprenti permettra à tous de trouver une entreprise d’accueil.

 

#coronavirus


Nathalie Ruffier