Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Concours Tout Chocolat : l'imagination au service du dessert

Formation - Écoles - jeudi 17 octobre 2019 09:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Chamalières (63) Douze trinômes venus d'établissements d'accueil pour personnes handicapées d'Auvergne et du Limousin se sont affrontés lors du concours. Le lauréat, Benjamin Boyer, s'est imposé avec un gâteau sans sucre, sans beurre, à base de chocolat à 60 et 70 % et de courgette !



Le trio vainqueur : Anne Moussier, Benjamin Boyer et Richard Finaud, avec Karine Natale, proviseur du lycée.
Le trio vainqueur : Anne Moussier, Benjamin Boyer et Richard Finaud, avec Karine Natale, proviseur du lycée.

Pour la onzième édition du concours Tout Chocolat, le lycée de Chamalières (Puy-de-Dôme) a accueilli les douze trinômes venus d’établissements d’accueil pour personnes handicapées (EAPH) d’Auvergne et du Limousin dont Elior assure la restauration. “Nous leurs ouvrons nos portes et leurs offrons nos plateaux techniques, les pâtisseries, nos structures plus le cocktail de fin de concours”, précise Karine Natale, proviseur du lycée. “Tous les ans vous êtes meilleurs que vos prédécesseurs”, a-t-elle souligné pour féliciter le lauréat Benjamin Boyer (foyer Les Rivalières à Issoire). Il a remporté l’épreuve avec sa Surprise gourmande. Diabétique, le jeune candidat a proposé un gâteau sans sucre, sans beurre et du chocolat à 60 et 70 %. Pour donner la texture et le moelleux à ce dessert, il a utilisé de la courgette !

Tous les candidats étaient accompagnés par le chef de leur établissement et une éducatrice. Arrivée deuxième, Cylia Théailler (CMI de Romagnat) a imaginé Chocasid. Un citron recréé à partir d’une coque chocolat avec mousse au citron et biscuit. La troisième, Marie-Laure Couderc (Esat Vallon de Fouleix à Eygurande) a osé un moelleux cèpes et chocolat. “On sent bien le cèpe à la première bouchée, puis cela s’atténue. Cela serait parfait pour une mise en bouche”, a commenté Emmanuel Hébrard, chef étoilé clermontois et président du jury.

L’évolution des desserts, moins sucrés, plus sur le fruit, avec des crèmes et des mousses légères a marqué le concours. “C’est un beau moment d’échange et d’émotion”, a salué David Gelin, directeur des opérations d’Elior Auvergne-Rhône-Alpes.

#handicap #patisserie #toutchocolat

 

 

 


Pierre Boyer