Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Cinq anciens élèves investissent l'IMT pour un dîner gastronomique

Formation - Écoles - mardi 9 juillet 2019 15:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Grenoble (38) Cinq anciens de l'IMT de Grenoble ont retrouvé les cuisines du CFA le 4 juillet dernier pour réaliser avec douze apprentis un dîner gastronomique au restaurant d'application. Un partage d'expérience apprécié des jeunes et de leurs aînés.



Jean-Pierre Buisson-Guichard (au centre, chemise bleue) entouré de gauche à droit, de : Mathieu Peurrière, Florian Barbarot (assis), Alexis Fonteneau, Fabien Copagna et Thiphaine Thibert.
Jean-Pierre Buisson-Guichard (au centre, chemise bleue) entouré de gauche à droit, de : Mathieu Peurrière, Florian Barbarot (assis), Alexis Fonteneau, Fabien Copagna et Thiphaine Thibert.

Comme l’an dernier, c’est au restaurant La Passerelle que douze apprentis – sept en cuisine et cinq en salle – ont accompagné leurs aînés, quatre chefs et une sommelière formés comme eux à l’IMT de Grenoble (Isère), dans la réalisation d’un repas gastronomique pour une cinquantaine de convives. Et cette année, les places ont été prises d’assaut. “Nous sommes victimes de notre succès”, sourit Jean-Pierre Buisson-Guichard, professeur de cuisine, coordinateur du secteur de restauration de l’IMT. Pour cette seconde édition, cinq anciens ont répondu à son appel : Fabien Capogna, chef du restaurant Chavant à Bresson (Isère), Alexis Fonteneau, chef du Saint-Hubert à Burcin (Isère), Mathieu Peurrière, Chez le Pèr’Gras à Grenoble depuis mars dernier, Florian Barbarot, chef d’Ambassadeurs, 4e à Top Chef 2019, et Thiphaine Thibert, sommelière consultante.

“Je suis ravie de donner la chance aux jeunes de préparer avec nous ce dîner et pouvoir ainsi se faire un gastronomique tous ensemble à la rentrée. Quand on connaît l’histoire de certains, notamment ces anciens migrants formés au service par l’IMT, on ne peut qu’être heureuse d’y avoir contribué”, souligne la jeune femme, venue du Languedoc avec quatre de ses trouvailles en vin naturel en biodynamie. Cette surprise a été annoncée en fin de soirée aux douze apprentis. “Le partage et l'échange était de rigueur. C’était une très belle deuxième édition”, conclut Jean-Pierre Buisson-Guichard qui pense déjà “au troisième épisode”

#IMT #Grenoble


Nathalie Ruffier