Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Un grand cru pour la coupe Georges Baptiste 2019

Formation - Écoles - vendredi 22 mars 2019 15:13
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Limoges (87) Le lycée des métiers Jean Monnet a accueilli le 21 mars les finales nationales de la 59e coupe Georges Baptiste. Une édition 2019 de très haut niveau, qui a récompensé Pauline Gachet-Froidurot (catégorie professionnels) et Yanis Chaux (catégorie élèves).



Ce n’est pas un hasard si l’organisation de la coupe Georges Baptiste avait choisi d’organiser ses finales nationales à Limoges (Haute-Vienne), le 21 mars. En effet, en matière d’arts de la table, la cité porcelainière fait office de référence mondiale. Myriam Pariente, PDG d’Haviland, manufacture de porcelaine établie à Limoges, était d’ailleurs la marraine de cette édition.

La coupe Georges Baptiste était organisée au sein du lycée Jean Monnet, dont l’un des anciens élèves, Simon Verger (qui y a obtenu son BTS hôtellerie en 2004) a été successivement lauréat des finales nationale, européenne et internationale, avant d’être sacré MOF maître d’hôtel du service et arts de la table en 2018.

 

Savoir-faire et savoir être

“C’est une très belle édition de la coupe Georges Baptiste, marquée par l’investissement, le savoir-faire et le savoir être de tous les candidats. Mais la réussite tient aussi à la mobilisation de toute l’équipe du lycée Jean Monnet de Limoges qui, autour de son proviseur, Philippe Chadelas, et de Pascale Pasqualini, DDFPT, a su s’organiser pour faire de cette édition 2019 une vraie réussite”, assure Franck Languille, président de la coupe Georges Baptiste.

Ce sont les 12 finalistes des épreuves du concours professionnels qui ont commencé les épreuves avec, dès le matin, celle tant redoutée de l’argumentation commerciale et la prise de commande en français et en anglais. Par la suite, les différents concurrents (tous maîtres d’hôtel et chefs de rang) devaient démontrer leurs qualités et leurs compétentes sur différents ateliers où étaient évaluées aussi bien leurs compétences techniques (flambage, découpe, dressage…) que leurs connaissances (analyses sensorielles, culture, argumentation) et leur capacité à valoriser les produits du terroir limousin.

Au terme de ces 11 ateliers, le jury a sacré Pauline Gachet-Froidurot, maître d’hôtel du Relais & Châteaux La Chèvre d’or, à Èze (Alpes-Maritimes).

 

Soixantième concours en 2020

Du côté des élèves et des apprentis, 23 candidats issus de sélections académiques étaient appelés à concourir. Ces jeunes apprenants - originaires de classe de seconde bac (pro ou STHR) jusqu’à la première année de brevet professionnel des lycées hôteliers – se sont affrontés autour de sept ateliers et épreuves identiques à celles des sélections.

Au terme de ce concours, c’est Yanis Chaux (apprenti au CFA Sud Formation à Montpellier) qui a été récompensé après avoir fini second l’an passé.

Toute l’équipe de l’organisation de la coupe Georges Baptiste travaille désormais sur le soixantième anniversaire du concours, dont les finales nationales se dérouleront le 23 mars 2020 à Paris.

#CoupeGeorgesBaptiste #Limoges


Fabrice Varieras
Lauréats 2019

Catégorie professionnels

1re : Pauline Gachet-Froidurot 

2e : Mickaël Jeanjon

3e : Nicolas Marais

 

Catégorie élèves

1er : Yanis Chaux

2e : Thomas Arthur

3e : Océane Gasselin

 

Concours Malongo : Pauline Gachet-Froidurot 

 

Prix Philiponnat : Yanis Chaux