Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Voyage initiatique des futurs sommeliers de Saint-Jean

Formation - Écoles - vendredi 16 février 2018 15:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Limoges (87) Dans le cadre de leur formation et afin de parfaire leurs connaissances des vignobles, les élèves de mention sommellerie du lycée Saint-Jean de Limoges, accompagnés par Pascal Gilbert, professeur  de sommellerie, sont allés visiter les grands vignobles français des pays de Loire, de la Champagne, la Bourgogne et enfin  des Côtes du Rhône de la zone septentrionale.

Les élèves sont partis 2 semaines, en débutant par le salon des vins de la Loire à Angers pour découvrir les cépages  comme le Chenin des coteaux du Layon ou de l'Aubance. Direction ensuite la Champagne, ils étaient attendus par les maisons Deutz et Philipponnat  pour les visites des vignobles, des caves et des dégustations somptueuses. Leur route s'est poursuivie par la découverte de la Bourgogne avec le domaine de la Romanée-Conti en point d'orgue, mais aussi Jacqueson à Rully, château de Santenay, Pillot à Chassagne-Montrachet et Matrot à Meursault.

Leur périple les a alors amenés à déjeuner chez Anne-Sophie Pic à Valence, célèbre chef trois étoiles au guide Michelin  où ils ont eu l'occasion de rencontrer le chef sommelier Baptiste Gauthier,  ancien élève du lycée Hôtelier Saint-Jean. Les vins servis à l'aveugle tout au long du repas avaient été sélectionnés par ses soins, challenge de reconnaissance  à relever pour les élèves, le tout dans un esprit d'échange et de partages. Les visites se sont enchaînées  par le Domaine Voge à Cornas puis le Domaine du Tunnel de Stéphane Robert à Saint-Péray pour se terminer avec le domaine Coursaudon à Mauves et le Domaine Darnaud à la Roche de Glun.

Les découvertes de vins se poursuivront à l'occasion du salon des vins de France à Limoges puis par un autre séjour dans le Cognac puis le riche vignoble Bordelais en intégralité dans les prochains mois. 



Claude Dibiase