Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

La pédagogie au coeur des débats de l'assemblée générale de l'ANPCR

Formation - Écoles - mercredi 25 octobre 2017 11:50
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Bourges (18) L'Association des professeurs de cuisine et restaurant des CFA s'est réunie les 21 et 22 octobre derniers à Bourges. Au menu des discussions : la mise en place du CAP commercialisation et service en hôtel-café-restaurant. Car ce nouveau cursus soulève bien des interrogations.



L'assemblée générale de l'ANPCR à Bourges a réuni une centaine de participants.
L'assemblée générale de l'ANPCR à Bourges a réuni une centaine de participants.


Ils étaient une centaine de participants à la dernière assemblée générale de l'Association nationale des professeurs de cuisine et restaurant des CFA (ANPCR) à Bourges (Cher). "Ce qui est beaucoup plus que d'habitude", constate Bruno Treffel, président de l'association. Et pour cause : réunis à Bourges (Cher) les 21 et 22 octobre derniers, les enseignants de CFA ont souhaité faire part de leurs interrogations, voire de leurs craintes quant à la mise en place, depuis cette rentrée de septembre 2017, du CAP commercialisation et service en hôtel-café-restaurant. 

"Ce CAP en deux ans remplace les trois CAP restaurant, service en brasserie café et services hôteliers", rappelle Bruno Treffel. Et c'est là que le bât blesse. Car cette refonte du diplôme bouscule l'organisation au sein des établissements, que ce soit en termes d'enseignement, d'équipements, mais aussi d'évaluations. "Que fait-on des équipements professionnels actuels ?", se demande le président de l'ANPCR, tout comme les membres de son association.

"Quid aussi des établissements qui n'ont pas de chambres d'application ? Car s'ils passent une convention avec un hôtel, ils se retrouvent dans une logique de délocalisation… À cela s'ajoute les maîtres d'apprentissage qui ne font pas d'hôtellerie et les jeunes qui choisissent cette filière sans savoir qu'il y aura de l'hôtellerie, faute d'informations suffisantes mises à leur disposition avant leur inscription."

La liste des interrogations est longue. Et celles-ci se transforment en inquiétudes pour l'année à venir. "Nous allons faire remonter toutes ces questions jusqu'aux rectorats et, si cela ne suffit pas, jusqu'au ministère de l'Éducation nationale", confie Bruno Treffel, qui se dit être "dans l'expectative".


Prochaine finale des trophées de l'ANPCR en avril à Grenoble

Quant aux prochains trophées de l'ANPCR, qui récompensent de jeunes talents en cuisine et service, les candidats vont pouvoir s'inscrire dès ce 27 octobre sur le site de l'ANPCR. Quelques nouveautés pour ce cru 2018 : les conditions d'accessibilité sont désormais de trois ans de formation et le binôme, jusqu'ici constitué d'un cuisinier et d'un serveur, peut à présent accueillir un duo de cuisiniers ou de serveurs. En outre, la sélection nationale réalisée par un jury national pourra permettre à des équipes d'une même région de se retrouver en finale. La finale est prévue du 5 au 7 avril prochains à Grenoble (Isère), avec comme parrains le chef étoilé et le directeur de salle de La Pyramide, à Vienne (Isère), respectivement Patrick Henriroux et Michaël Bouvier

Enfin, l'ANPCR a profité de cette réunion pour rappeler son envie de sensibiliser les jeunes à la prévention contre le sida. Bruno Treffel regrette que bon nombre d'élèves se méprennent encore sur la maladie "que certains croient déjà éradiquée". Des interventions sont donc en train de se mettre en place pour que des représentants du Sidaction viennent informer les jeunes dans les CFA.



Anne Eveillard
Journal & Magazine
Services