Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Le lycée Stanislas à la barre de l'Excelsior

Formation - Écoles - mardi 31 janvier 2017 10:43
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Nancy (54) Pour la deuxième année consécutive, les élèves du lycée nancéien ont pris les commandes de la brasserie d'Eric Gérard, en salle et en cuisine, sous le regard bienveillant des employés.



Les 36 étudiants du lycée Stanislas ont dû se répartir les rôles pour servir les deux fois 160 couverts du midi et du soir.
Les 36 étudiants du lycée Stanislas ont dû se répartir les rôles pour servir les deux fois 160 couverts du midi et du soir.

"C'était génial !" Ce n'est pas un étudiant mais bien un prof qui parle. Raphaël Guenot, enseignant de service et commercialisation au lycée polyvalent Stanislas de Nancy (Meurthe-et-Moselle), ne cache pas sa fierté quant au travail accompli par ses élèves : 36 étudiants en BTS hôtellerie-restauration et en mention complémentaire dessert de restaurant ont pris les rênes de l'Excelsior. Partenaire historique du lycée Stanislas, la brasserie nancéienne tenue par Éric Gérard, est aux côtés de l'établissement depuis son ouverture en 1990 et se porte volontiers candidate pour aider au déroulement des stages ou des examens. "On l'avait déjà fait l'an dernier, alors on se doutait que ça se passerait bien, affirme-t-il, souriant. Et puis, nos étudiants vont tous faire leur stage de seize semaines dans des palaces ou des 5 étoiles à partir du mois de mai. On était confiants..."

Entraide et don de pourboires

Divisés en deux équipes pour servir les 160 couverts du midi et les 160 du soir, les jeunes participants ont dû se répartir les rôles et les tâches, épaulés par les salariés de l'emblématique brasserie nancéienne. Écailler, chef de cuisine, maître d'hôtel... "Ils étaient venus en repérage quinze jours auparavant, mais aucun d'eux ne savait quel rôle il allait devoir jouer." Chaque jeune était chaperonné par un binôme de salariés de la brasserie. "L'équipe du restaurant a joué le jeu à 100 %. Les élèves ont pris des commandes, découpé des soles, flambé des crêpes... Ils ont adoré, et les salariés aussi. Ils leur ont même laissé tous les pourboires pour financer un voyage dans le Jura que nous allons faire fin mars."

Lucie de Gusseme
Journal & Magazine
Services