×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Édito du journal n° 3462 du 3 septembre 2015 : "Un seul mot d'ordre : formation"

Formation - Écoles - mercredi 2 septembre 2015 14:56
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


Cette semaine, c'est la rentrée. Élèves et enseignants reprennent le chemin de l'école et, en hôtellerie-restauration, il y a du nouveau. Après la réforme du baccalauréat professionnel, c'est au tour du baccalauréat technologique de mettre en application son nouveau programme, qui n'avait pas été révisé depuis vingt-trois ans. Retenez le nouveau nom de cette série : sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration (STHR). Michel Lugnier, inspecteur général de l'Éducation nationale en charge du secteur, nous livre cette semaine ce qu'il faut retenir de cette réforme attendue (lire p. 5).

Et cette rentrée, combien coûte-t-elle pour un élève en hôtellerie-restauration ? En comptant les tenues, la mallette de couteaux et les livres de cours, l'addition monte vite à près de 500 €. Mais selon les régions, les tarifs et les aides fluctuent (lire p. 12-13).

Au coeur de l'été, il est des textes qui peuvent passer inaperçus. Le 29 juillet, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, François Rebsamen, alors ministre du Travail, et François Bonneau, vice-président de l'Association des régions de France (ARF), ont signé un protocole d'accord visant la prise en charge des jeunes (16-25 ans) sortant de formation initiale sans qualification. Une campagne sur le thème 'Reviens te former' pour les inciter à reprendre ce fameux chemin de l'école. Et comme chacun sait, l'hôtellerie-restauration est l'un des secteurs qui offre de belles opportunités à tous ceux qui veulent s'accrocher, travailler et aborder l'avenir avec sérénité, car ce ne sont pas les places qui manquent.

Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène en fiches pratiques
par Romy Carrère et Laurence Le Bouquin
Services