Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Joseph Le Gal : "L'Anephot est aujourd'hui reconnue au niveau du Ministère"

Formation - Écoles - mercredi 3 décembre 2014 17:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Montargis (45) Suite au congrès de Montargis, le président de l'Association nationale des écoles privées d'hôtellerie et de tourisme revient sur les 30 ans du réseau et son actualité, et les sujets qui l'interpellent. Entretien.



Muriel Belloir (lycée Jehanne de France, Lyon - 69) et Joseph Le Gal (lycée Sainte-Anne, Saint-Nazaire - 44), respectivement vice-président et président de l'Anephot, lors du 30ème congrès à Montargis (45).
Muriel Belloir (lycée Jehanne de France, Lyon - 69) et Joseph Le Gal (lycée Sainte-Anne, Saint-Nazaire - 44), respectivement vice-président et président de l'Anephot, lors du 30ème congrès à Montargis (45).

L'Hôtellerie-Restauration : Depuis sa création il y a 30 ans, l'Anephot a su s'inscrire comme l'une des associations les plus importantes qui valorise et défend la formation en hôtellerie-restauration.

Joseph Le Gal : Oui, et nous en sommes fiers ! On doit l'association à huit chefs d'établissements, qui, au départ, ont eu l'idée de fédérer d'autres chefs d'établissements et chefs de travaux pour échanger, se retrouver, partager des projets. Cette initiative a plu et perduré. Aujourd'hui, nous sommes 57 membres. Mais je crois que la plus grande fierté est d'avoir rassemblé 25 partenaires indispensables pour le bon fonctionnement d'un établissement, et la réussite de nos élèves. L'Anephot est aujourd'hui reconnue au niveau du Ministère. Je le dis, car lors de la nomination du ministre Benoît Hamon, celui-ci a souhaité nous rencontrer au Ministère – nous étions la seule association ! – pour échanger sur la réforme du baccalauréat technologique. Nous avons discuté 1h30 avec ses conseillers.

Justement, qu'avez-vous pu dire au Ministère ? Avez-vous des inquiétudes ?

Sur la réforme du baccalauréat technologique, nous avons souligné l'importance d'avoir une seconde spécifique. S'il y a moins d'heures d'enseignements professionnels, ce diplôme aura moins d'attractivité que le bac pro. Cette absence de pratique et de stages est contradictoire avec la volonté de jeunes qui aspirent justement à être en contact avec la réalité du terrain, des entreprises. Un bon professionnel doit avoir une tête bien faite, certes, mais doit aussi être un bon technicien. On a lieu de s'inquiéter.

Nous avons aussi abordé la période des stages. Il n'y a pas d'uniformité en termes d'application en fonction des académies ! Certains font des stages en juillet-août ; d'autres débutent quelques semaines avant ou bien après. Or, parfois, ça prend sur les cours, puisque la nouvelle réglementation veut qu'un jeune ait 4 semaines de congés après un stage. Il me paraît donc judicieux de généraliser cette pratique au plan national !

Au fil du temps, l'Anephot a également crée plusieurs événements. Pouvez-vous nous en parler ?

Depuis cinq ans, l'Anephot organise une soirée caritative avec une tombola dont l'ensemble des bénéfices sont reversés à l'association "Vaincre la mucoviscidose". En parallèle, l'opération 'Les tables gourmandes de l'espoir' permet, grâce aux déjeuners ou dîners élaborés et servis par les jeunes des établissements membres, de récolter des fonds. Notre 10ème Trophée Anephot, qui valorise le binôme cuisine/salle, se déroulera en mars 2015 à Limoges (87). Et puis, nous avons mis à jour notre site web : www.anephot.org. Il y a toutes les actualités liées à la vie du réseau, et bien sûr de ses membres. Nous sommes également présents lors de salons professionnels : Equip'Hôtel en novembre, et le Sirha en janvier prochain.

Que peut-on souhaiter à l'association pour l'avenir ?

J'espère qu'elle vivra encore longtemps pour accompagner tous les établissements qui le souhaitent. Notre volonté est aussi de fédérer ceux qui ont une filière tourisme. D'ailleurs nous abordons davantage de thématiques sur cette filière. Enfin, nous avons déjà tracé un programme pour les cinq prochaines années. Retenez la date du congrès Anephot 2015 : du 25 au 27 novembre à Ste Anne de St-Nazaire (44).

Propos recueillis par Hélène Binet
Composition du nouveau conseil d'administration de l'Anephot :

Comme chaque année, à l'occasion de l'assemblée générale qui se déroule lors du congrès de l'Anephot, les membres (ré)élisent un nouveau conseil d'administration pour un an. Sans surprise, Joseph Le Gal (lycée Sainte-Anne, Saint-Nazaire - 44) et Muriel Belloir (lycée Jehanne de France, Lyon - 69) ont été respectivement reconduits président et vice-président. Il y a cependant quelques changements au sein du bureau :  

Secrétaire : Esther Milland (lycée polyvalent Renouveau, Saint-Genest-Lerp - 42)

Trésorier : Jacky Ribeyre (lycée Sacré Coeur, Saint-Chély-d'Apcher - 48)

Membres : Daniel Arnou (lycée Notre-Dame du Roc, La Roche-sur-Yon - 85) ; Dominique Léger (lycée St Bénigne de Dijon (21) ; Pascal Pizzinato (Groupe scolaire Saint-Louis, Montargis - 45)

Élu par ses pairs : Pascal Behier (lycée Notre-Dame de Nazareth, Douvres-la-Délivrande - 14) représentera les chefs de travaux au conseil d'administration (six réunions par an)

Journal & Magazine
Services