×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Équipements et nouvelles technologies

12 conseils pour limiter les risques liés à la cybercriminalité dans votre établissement

Équipements et nouvelles technologies - mardi 20 juin 2017 12:29
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Alors que de grands groupes hôteliers ont été victimes récemment de vols de données sensibles comme les données bancaires de leurs clients, l'accès aux réseaux informatiques des hôtels est pointé du doigt par les experts de la cybercriminalité.



Guillaume Tissier, directeur général de CEIS.
Guillaume Tissier, directeur général de CEIS.

Pour Guillaume Tissier, membre du CECyF (Centre expert contre la cybercriminalité français) et directeur général de CEIS, les hackers sont mus par trois objectifs :

- le vol d'argent ;
- entacher la réputation, la crédibilité de l'établissement ;
- le vol d'informations.


Guillaume Tissier rappelle douze bonnes pratiques pour limiter les risques liés à la cybercriminalité :

1. Avoir sur place ou en sous-traitance une personne en charge de la sécurité informatique pour sensibiliser le personnel. Cela peut passer par une mini-formation aux risques au moment de l'embauche.

2. Définir de vrais mots de passe à caractères alphanumériques, majuscules, minuscules et symboles.

3. Sécuriser les postes de travail, en procédant régulièrement aux mises à jour du système d'exploitation et des logiciels utilisés.

4. Effectuer des sauvegardes régulièrement (de plus en plus de logiciels créent des sauvegardes sur le cloud).

5. Avoir une gestion des utilisateurs en leur attribuant des accès par identifiants et mots de passe individuels.

6. Sécuriser l'accès wifi pour vos employés et vos clients. Il sera plus simple de respecter les règles de la CNIL en ayant attribué à chaque client un code d'accès individuel. Ils risquent de trouver lourd le système d'accès au wifi, alors qu'ils sont habitués à se connecter en deux clics.

7. Appliquez les mêmes règles de sécurité aux utilisations via smartphone ou tablette.

8. Lorsque vos collaborateurs sont en déplacement avec des appareils professionnels, veillez à ce qu'ils appliquent les règles de précaution lorsqu'ils accèdent aux réseaux extérieurs.

9. Donnez des règles de bonnes pratiques pour l'usage de la boite e-mail et du web. Les malwares proviennent d'un lien ou d'une pièce jointe. Vérifiez la fiabilité de l'e-mail ou du site internet avant de cliquer.

10. Téléchargez vos logiciels sur les sites officiels des éditeurs.

11. Maîtrisez votre système informatique. Il vous faut une vision en temps réel de tous vos équipements et des outils fonctionnant en réseau, car une attaque peut avoir un impact sur votre activité. L'usage de la domotique dans les chambres est de plus en plus courant, aussi un pirate pourrait jouer les trouble-fête du séjour de vos clients.

12. Enfin légalement, les données que vous manipulez doivent répondre à quatre critères absolus : disponibilité, intégrité, confidentialité et traçabilité.


Vanessa Guerrier-Buisine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services