×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Nouvelle convention entre l'Etat et l'Agefiph en faveur de l'emploi des personnes en situation de handicap

Emploi - mardi 20 juillet 2021 12:12
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :




L’État et l’Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées (Agefiph) ont signé lundi 19 juillet une nouvelle convention d’objectifs 2021-2024 pour développer l’emploi des personnes en situation de handicap, en présence d’Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, de Brigitte Klinkert, ministre déléguée chargée de l’Insertion et de Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, à l’occasion d’un déplacement au siège de la société Frans Bonhomme (Paris)

Axes définis :

Cette convention d’objectifs définit 4 orientations prioritaires conjointes, pour la période 2021-2024 en matière de politique d’emploi des personnes en situation de handicap :

  • Amplifier l’accompagnement des entreprises pour l'emploi des personnes en situation de handicap
  • Soutenir la montée en compétence des personnes en situation de handicap par le développement de l’alternance et de la formation ;
  • Sécuriser le parcours professionnel des personnes en situation de handicap au travers de l'offre de compensation ;
  • Développer des partenariats pour une offre partagée et concertée pour accompagner l’inclusion professionnelle.

Et repose sur :

  • Une synergie renforcée entre l’État et l’Agefiph pour proposer une coopération renouvelée, une participation rénovée et active de l’État à la gouvernance de l’Agefiph dans le respect du paritarisme élargi [1] qui la caractérise et un positionnement de l’Agefiph en appui de l’État dans le déploiement des politiques d’emploi des travailleurs handicapés, en articulation et en complémentarité des autres acteurs institutionnels, tant au niveau national que sur les territoires.
  • Une couverture homogène de l'offre de service délivrée sur l'ensemble du territoire national pour assurer une égalité de réponse aux besoins des personnes en situation de handicap et des entreprises sur les territoires.
  • Un suivi et un pilotage de la performance et du respect des engagements fixés à l’Agefiph par la présente convention et de la feuille de route annexée répondant à une logique d’amélioration continue de l’offre de services.

 

 Les déclarations :

Élisabeth Borne : « Tout au long de la crise, nous avons maintenu notre mobilisation en faveur de l’insertion des personnes en situation de handicap vers l’emploi, à travers notamment la mise en place de primes à l’embauche et à l’apprentissage. Les résultats obtenus sont encourageants mais il convient d’aller plus loin et de continuer à inciter les entreprises à se mobiliser pour l’emploi des personnes en situation de handicap. C’est tout l’enjeu de la convention que nous signons avec l’Agefiph, conformément à ce qui avait été annoncé lors du Comité Interministériel du Handicap début juillet, dont les orientations prioritaires fixées doivent permettre de faire progresser l’emploi des personnes en situation de handicap dans les entreprises. Nous avons mis l’accent sur la nécessité pour l’Agefiph d’accompagner les employeurs au plus près du terrain mais également sur sa mobilisation, en coopération avec les partenaires de l’emploi des personnes en situation de handicap, pour faire décoller l’apprentissage des personnes en situation de handicap. »

Brigitte Klinkert : « Je me réjouis de l’engagement pris par l’Agefiph pour un accompagnement concret des entreprises au bénéfice des parcours des personnes en situation de handicap. Sur le terrain, la montée en compétences des salariés en entreprises adaptées doit permettre leur embauche par des entreprises dites « classiques ». Avec cette convention, nous renforçons le pont entre ces deux modèles d’entreprises, c’est une étape supplémentaire et importante pour l’inclusion et la cohésion sociale par l’emploi. »

Sophie Cluzel : « Cette convention pluriannuelle va permettre une meilleure collaboration entre le gouvernement et l’Agefiph avec des échanges trimestriels au cours desquels nous pourrons évaluer les résultats sur les mesures que nous aurons définies comme prioritaires, dans une feuille de route annuelle confiée à l’Agefiph et annexée à la convention cadre. Parmi ces priorités, l’accompagnement des PME qui doivent passer de l’obligation à l’envie s’agissant du handicap. Nous avons souhaité que les PME soient prospectées et accompagnées par un conseiller de l’Agefiph pour mettre en place un véritable plan d’actions handicap structuré, transversal, avec des objectifs annuels (recrutement/ sensibilisation /maintien en emploi/ achats inclusifs), qui s’inscrivent dans la durée indépendamment de la sensibilité d’un dirigeant. Je me réjouis de l’engagement de l’Agefiph inscrit dans la feuille de route 2021/ 2022 qui cible, à fin 2022, 1 500 nouveaux plans d’actions Entreprises. »

Malika Bouchehioua, présidente de l’Agefiph : « Cette convention est pleinement en phase avec l’ambition de l’Agefiph d’être un acteur de référence emploi et handicap aux côtés de l’ensemble des acteurs publics et privés de l’emploi et de les accompagner dans leur démarche inclusive. L’État et l’Agefiph viennent aussi de franchir ensemble un pas décisif pour s’assurer de répondre conjointement et de manière la plus cohérente possible aux besoins des entreprises, en particulier des PME, et des personnes en situation de handicap. » 

#agefiph #handicap #elisabethborne #brigitteklinkert #sophiecluzel #malikabouchehioua 

Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Inspirations et tendances culinaires
par Tiphaine Campet
Services