Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Fiche pratique : Recrutement, l'art de faire parler

Emploi - vendredi 13 septembre 2019 10:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Au cours d'un entretien, qu'il soit sur site, par téléphone ou visioconférence, vous avez tout intérêt à poser les bonnes questions pour amener le candidat à dévoiler sa personnalité, ses ambitions, ses compétences... Vous gagnerez du temps, ce qui est profitable aux deux parties.



Pour chaque emploi qui vous intéresse dans son parcours, demandez au candidat de vous expliquer les tâches, les missions, les responsabilités et les résultats.
© iStock
Pour chaque emploi qui vous intéresse dans son parcours, demandez au candidat de vous expliquer les tâches, les missions, les responsabilités et les résultats.

Lors d’un recrutement, l’entretien au téléphone est tout aussi important que l’entretien en visioconférence ou sur site. Avec une telle approche, on gagne en efficacité. Poser les bonnes questions, sans arrière-pensée, c’est explorer le profil d’un candidat. C’est une affaire de stratégie, avec plusieurs objectifs :

- Découvrir les compétences qui se rapprochent le plus de celles attendues dans l’emploi proposé. Se contenter de s’arrêter sur des expériences dans une entreprise qui vous semble similaire à la vôtre est insuffisant.

- Ouvrir les champs de recherche de compétences au-delà du poste indiqué sur le CV. Par exemple, une cuisinière fidèle pendant 20 ans au restaurateur ‘produits frais’ de la ville, et de bonne notoriété, avait un profil proche du poste ‘cuisinier (h/f) autonome’. En réalité, elle ne réalisait que les entrées froides et n’était pas affectée au poste ‘chaud’ ;

- Ne pas rechercher le même type de personne ou de personnalité que vos collaborateurs actuels ou précédents. Un talent, une personne impliquée peut se cacher derrière une apparence décalée par rapport au modèle que vous avez en tête ;

- Écarter des profils différents de vos habitudes, vous risqueriez de vous priver de la compétence recherchée, car, dans le domaine du capital humain, 1 + 1 ne fait pas 2, mais 3… C’est une affaire de synergie ;

- Rester toujours dans l’exploration, car un écrit ne vaut pas un bon développement à l’oral. Je rejoins, partiellement, les recruteurs qui retournent le CV pendant l’entretien ;

- Avoir réalisé une découverte réaliste du candidat, c’est un résultat que l’on n’obtient qu’après lecture du CV, de l’argumentaire qui l’accompagne et de l’entretien à distance (visio ou téléphone) ;

- Réaliser le bon choix, c’est y ajouter un deuxième entretien (visio, téléphone ou sur site).

- Ne pas attendre la fin de la période d’essai pour conclure à un parcours de recrutement, réussi ou pas.

- Formuler de bonnes questions, celles qui amènent le candidat à développer. Dans vos questions, utilisez les prépositions : qui, quand, quoi, où, comment, combien et pourquoi (méthode QQOQCP).

- Quelle que soit la rareté des candidatures, bien connaître les candidats avant de prendre la décision d’embauche, c’est anticiper sur le parcours d’intégration (formation sur le terrain, suivi dans l’équipe). Ma meilleure réussite a été d’amener le seul candidat pour l’emploi que je proposais, à faire évoluer ses compétences et celles attendues dans la mission, et d’avoir atteint les objectifs.

- Lors du premier entretien au téléphone, en plus d’informations qui vous pousseraient à poursuivre par un deuxième entretien, obligez-vous à vérifier s’il y a une concordance entre votre panier-emploi et les attentes du candidat.

 

► Les domaines à explorer

Ces propositions sont des pistes, à vous de les adapter à votre langage et au contexte.

  • Mobilité

- Expliquez-nous comment votre organisation personnelle est compatible avec les horaires et le lieu de travail.

- À combien estimez-vous le temps de trajet et le coût de ces déplacements quotidiens ?

- Qu’est-ce qui peut freiner votre intégration dans notre ville ?

  • Expériences professionnelles

Pour chaque emploi qui vous intéresse dans son parcours, demandez au candidat de vous expliquer les tâches, les missions, les responsabilités et les résultats, y compris pour les emplois éloignés du secteur CHRD.

- Parlez-nous d’un emploi qui a bien fonctionné pour vous, et pourquoi il a bien fonctionné ?

- Dans telle expérience, quels sont les enseignements que vous avez retenus ?

- Dans l’ensemble de votre parcours, qu’est-ce que vous considérez comme une réussite personnelle ?

- Citez un éventuel échec et les leçons que vous en avez tirées ?

- Quel employeur parlerait le mieux de vous et pourquoi ? (Sauf pour les postes d’encadrement - et dans ce cas avec l’autorisation du candidat -, je n’appelle jamais un ancien employeur, car il n’a peut-être pas la même technique de management que moi.)

- Avec quelle entreprise ou quel employeur aimeriez-vous travailler et pour quelles raisons ?

- Dans telle entreprise, dans telle expérience, quelles sont les compétences que votre responsable aurait voulu voir progresser ?

- Vous serez embauché parce que vous apporterez des compétences (techniques, relationnelles, connaissances, comportementales). Quelles sont celles, précisément, que vous apportez à nos clients ?

- Comment organisez-vous et suivez-vous la délégation (si le candidat doit déléguer) ?

- Donnez des exemples, des situations, qui prouvent votre sens de l’organisation.

- Dans des situations inattendues, exceptionnelles, imprévues, quelles ont été vos réactions, vos décisions, et qu’est-ce que vous en avez appris ?

- Pourquoi préférez-vous travailler seul ?

- Quel est l’intérêt, pour vous, de travailler en équipe ?

 

  • Personnalité

- Quelles sont les qualités que vos collègues de travail ont appréciées ? Et votre responsable ? Et les clients ?

- Quel est le défaut qui vous pénaliserait le plus dans l’emploi que nous proposons ?

- Décrivez des actions qui ont prouvé votre autonomie dans le travail.

- Qu’est-ce qui vous enthousiasme le plus dans une équipe de travail ?

- Qu’attendez-vous de votre responsable ?

- Qu’est-ce qui peut freiner votre intégration ? Qu’allez-vous faire dans cet exemple ? Que pouvons-nous faire de notre côté ?

 

  • Votre entreprise

- Que savez-vous de notre entreprise ?

- Qu’est-ce qui a retenu votre attention dans notre annonce ?

- D’après vous, quelles sont vos compétences qui nous intéresseront le plus ?

- Nous sommes une petite entreprise (ou autre exemple) : quel intérêt cela représente-t-il pour vous ?

- Connaissez-vous quelqu’un qui a déjà travaillé chez nous ? Ou certains de nos clients ? Que vous ont-ils dit ?

- Qu’est-ce qui vous motive le plus à travailler chez nous, par rapport à une autre entreprise ? Idem pour la ville ? Idem pour la station ?

- Après la saison, à quelle activité ou quel emploi pensez-vous vous consacrer ?

 

  • Études, formations, langues étrangères

- Précisez les motivations qui vous ont fait opter pour la voie professionnelle que vous avez choisie (du secteur CHRD ou pas),

- Quelles sont les formations continues que vous avez suivies ? Sur quels thèmes ? De quelle durée ? Après cette formation, qu’est-ce qui a changé dans votre façon de faire ?

- Lors de vos formations générales ou professionnelles, quelles sont les matières où vous avez le plus brillé ?

- Langues étrangères : engager une conversation simple avec le candidat.

 

  • Loisirs, passion

- Qu’est-ce qui vous passionne dans la vie ?

- Dans la pratique d’une activité sportive, associative, ou tout simplement entre amis, quelle place occupez-vous ? Quel est votre rôle par rapport aux autres ?

- Qu’est-ce que votre entourage apprécie le plus chez vous ? Que voudrait-il voir changer ?

- Quelles sont les activités extra-professionnelles qui pourraient avoir un lien plus ou moins proche de notre domaine ?

 

#Entretien  #Recrutement  #Questions


André Picca
En complément :
  Gestion des équipes et du service en CHR
Journal & Magazine
Services