×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Rédiger un CV à l'anglo-saxonne

Emploi - vendredi 12 novembre 2021 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

À l'étranger, les règles du CV sont différentes de celles en rigueur en France. Zoom sur cinq fondamentaux.



Pour trouver du travail à l'international, il est indispensable de rédiger son CV en anglais.
© Thinkstock
Pour trouver du travail à l'international, il est indispensable de rédiger son CV en anglais.

► Le format

À l’inverse de la France, le CV dans les pays anglo-saxons peut tout à fait atteindre deux pages, voire davantage si vous avez au moins dix ans d’expérience. Attention, pas d’informations personnelles : ni photo, ni âge, ni renseignement sur la composition familiale (marié, célibataire, avec ou sans enfants, etc.).

 

► Le contenu

Le CV à l’anglo-saxonne se décompose en six grandes parties : Key achievements (vos réussites clés), Employment experience (l’équivalent des expériences professionnelles), Education and training (formations), Core skills (compétences), Personal Interests (activités extra-scolaires, loisirs, hobbies), References.

 

Droit au but

“Straight to the point”, autrement dit, “droit au but !”. Sans bâcler aucune des parties précédemment citées, deux sont primordiales :

- Employment experience : ici, ne manquez pas d'utiliser des mots-clés tels que gastronomic, Michelin's star, traditional cuisine, catering, private parties, weddings, congress, seminars... Vous pouvez indiquer les sites internet des établissements cités.

- Education and training : pour chaque diplôme, indiquez la ville et le pays d'obtention, bien plus évocateur que le nom de l'établissement. Pensez à adapter la terminologie des diplômes. Sinon, aucune chance que votre interlocuteur ne comprenne de quoi il s’agit.

 

► La valorisation des activités extra-professionnelles

La rubrique Personal Interests est également scrutée à la loupe par les recruteurs. Elle permet de juger du leadership, de la créativité ou encore du dynamisme d’un candidat. Mettez bien en valeur des engagements en lien si possible avec le poste visé. Exemple : avoir été trésorier d’une association est un atout pour celui qui vise un poste dans la finance ou au service marketing d’un établissement hôtelier.

 

► Vos références

On boucle toujours son CV par ses références. Au Royaume-Uni comme aux États-Unis, elles ont beaucoup de poids. Aucun Britannique ne se hasarderait en effet à envoyer un CV sans y joindre le nom et le numéro de téléphone de deux ou trois personnes qui pourraient le recommander. Attention : vérifiez que vos contacts sont capables de converser en anglais ! Faute de quoi, ce serait totalement contreproductif.

 

#CV


Mylène Sacksick
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène & HACCP : le minimum pour être prêt pour un contrôle
par Dominique Voisin
Services