×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Entretien : négocier son salaire à l'embauche

Emploi - mercredi 5 juin 2019 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Jamais facile à aborder en entretien, la question de la rémunération est pourtant capitale. Cinq conseils pour obtenir le meilleur compromis.



Pour viser juste, il faut impérativement s'être renseigné en amont sur votre valeur sur le marché de l'emploi. Renseignez-vous aussi sur le salaire habituellement pratiqué pour ce type de poste.
© GettyImages
Pour viser juste, il faut impérativement s'être renseigné en amont sur votre valeur sur le marché de l'emploi. Renseignez-vous aussi sur le salaire habituellement pratiqué pour ce type de poste.

  1. Connaître sa valeur et le marché du travail

Pour viser juste, il faut impérativement s’être renseigné en amont sur votre valeur sur le marché de l’emploi. Renseignez-vous aussi sur le salaire habituellement pratiqué pour ce type de poste. Faites le point sur vos besoins, vos envies. Et surtout, retenez bien la fourchette salariale en-dessous de laquelle vous ne pouvez ou ne souhaitez pas descendre.

  1. Se préparer pour le jour J

Avant d’aller à l’entretien, il faut affuter ses arguments. Être clair, concis et mettre en valeurs vos compétences au vu de vos expériences passées est indispensable.

  1. Parler en rémunération nette

Une astuce peut être de négocier en salaire net, et non en rémunération brute comme c’est généralement l’usage. Car, à ce stade, vous ne savez pas si l'entreprise fonctionne avec des rémunérations annuelles sur 12, 13 ou 14 mois. Vous ne connaissez pas non plus les prélèvements auxquels sera soumis votre salaire et donc ce que vous toucherez réellement. C’est enfin un facteur psychologique : en évoquant des chiffres moins impressionnants, l’employeur peut être davantage ouvert à la discussion.

  1. Éviter d’aborder la question en premier

Lors de l'entretien, attendez que le recruteur se lance en premier. Cela vous permettra de mieux cerner les enjeux et responsabilités liés au poste, et donc le salaire potentiel. Vous pourriez aussi avoir la surprise d'obtenir une proposition de rémunération plus élevée que celle que vous aviez prévue. Partez donc du principe qu'en négociation, le premier qui parle est le plus vulnérable.

  1. Ferme ou flexible ?

Tout dépend surtout si vous êtes très demandé sur le marché du travail. Vous pouvez aussi accepter de négocier une revalorisation à moyen terme, ou miser sur l’expérience et l’expertise que le poste pourra vous apporter pour l’avenir de votre carrière professionnelle.

#Salaire #Entretien #Embauche


Mylène Sacksick
Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit et réglementation en CHR
par Pascale Carbillet
Services