×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Entretien d'embauche : cinq questions pièges

Emploi - vendredi 26 novembre 2021 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Lors de l'entretien d'embauche, il faut répondre à toutes les questions, même les plus embarrassantes d'entre elles.



Parlez-moi de vous, citez vos défauts et qualités... Autant de questions-pièges auxquelles il faut bien se préparer pour un entretien
© iStock
Parlez-moi de vous, citez vos défauts et qualités... Autant de questions-pièges auxquelles il faut bien se préparer pour un entretien

- Parlez-moi de vous…

Quasi incontournable, cette question ouverte vise à juger votre capacité à vous exprimer (clarté de l’information, concision, précision). Plutôt que de partir dans de grandes envolées, préparez une réponse concise mais détaillée de votre personnalité et de vos aspirations professionnelles.

- Listez-moi vos qualités et vos défauts

Règle d’or : rester sincère. Cela n’empêche pas de tricher un poil, en mettant en valeur un travers bien réel, mais peu pénalisant pour le poste visé. Variante : on vous demande de citer une expérience professionnelle réussie. Dans ce cas, choisissez-en une en lien direct avec ce pour quoi vous postulez.

- Préférez-vous travailler seul ou en équipe ?

L’enjeu est de mesurer votre capacité d’intégration aux équipes déjà en poste. Optez pour le ni-oui, ni-non : travailler en équipe permet de brasser les personnalités et de créer une émulation. Travailler seul est l'occasion de se surpasser.

- Savez-vous dire 'non' ?

Le recruteur veut connaître votre pouvoir de prise de décision, quand votre interlocuteur est en désaccord avec vous. Étayez votre réponse par des exemples concrets.

Quelles sont vos perspectives pour l’avenir ? 

Il s’agit là de prouver son ambition, sans paraître prétentieux ni donner l’impression que vous avez les 'dents qui rayent le parquet'. Quoi que vous répondiez, soyez cohérent dans votre discours.

 

#Recrutement #Entretien


Mylène Sacksick
Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit et réglementation en CHR
par Pascale Carbillet
Services