×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

Hôtellerie : une faible reprise au mois de novembre, selon In Extenso THC

Conjoncture - mercredi 12 janvier 2022 14:56
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Alors que la dynamique de relance du secteur se poursuivait en novembre, le rebond de l'épidémie et l'arrivée du variant Omicron annoncent un ralentissement des performances pour les mois à venir, estime le cabinet de conseil dans son baromètre mensuel.



La croisette, à Cannes (Alpes-Maritimes). L'absence de clientèle d'affaires se fait durement ressentir en novembre pour l'hôtellerie azuréenne.
© GettyImages
La croisette, à Cannes (Alpes-Maritimes). L'absence de clientèle d'affaires se fait durement ressentir en novembre pour l'hôtellerie azuréenne.

En novembre dernier, le taux d’occupation des hôtels toutes catégories confondues est de 52 %, détaille In Extenso TCH dans son baromètre mensuel publié le 12 janvier, soit un recul de 15 % par rapport à 2019. Alors que cet écart n’a jamais été aussi faible, le taux va certainement chuter de nouveau en raison de la reprise épidémique des dernières semaines. Le prix moyen, en hausse de 4 % par rapport à novembre 2019, a atteint 90 € HT en novembre, et le RevPAR s’est établi à 47 € HT, soit une baisse de 11%. “L’hôtellerie française a su depuis plus de deux ans séduire les touristes nationaux et européens, ce qui pourrait continuer de compenser en partie les absences des clients d’affaires et des touristes internationaux en ce début 2022”, nuance toutefois Olivier Petit, directeur associé chez In Extenso THC.

 

  • Paris-Île-de-France

L’hôtellerie a poursuivi sa reprise avec un taux d’occupation supérieur à la moyenne, atteignant 66 % (contre 86 % en 2019). Les prix moyens restent en recul par rapport à 2019, sauf dans les hôtels de luxe et les palaces. Toutefois, 41 % des professionnels  envisagent une dégradation de l’activité et 34 % estiment que les niveaux de réservation pour décembre sont mauvais.

  • En régions

Le taux d’occupation a été stable en novembre dernier, atteignant 49 % toutes catégories confondues (- 11 % par rapport à novembre 2019). Le prix moyen est de 78 € (+ 9 %) et le RevPAR recule légèrement, à 38 € (- 5 %). Les hôteliers se montrent cependant pessimistes pour les semaines à venir, sauf ceux exerçant en montagne qui devraient enregistrer une forte hausse de leur fréquentation par rapport à 2020, puisque les stations de ski étaient fermées l’année dernière.

 

  • Côte d’Azur

Le taux d’occupation atteint 40 %, un niveau moindre par rapport aux performances réalisées en novembre 2019. Le prix moyen est lui en légère hausse mais ne compense pas pour autant l’absence de la clientèle, notamment d’affaires, qui représente seulement 21 % en novembre. Le rebond épidémique s’est déjà fait sentir dans la région Paca, avec de nombreux reports et annulations d’événements, essentiels à l'activité hôtelière. 

 

#InExtenso #barometre #hotellerie

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services