×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

Un été en demi-teinte pour le tourisme en France

Conjoncture - mardi 17 août 2021 09:55
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Si juillet tire son épingle du jeu en France, avec une bonne dynamique en bord de mer et à la montagne, août est plus incertain, en raison de la mise en place du pass sanitaire. Quant à l'arrière-saison, ce sera de la réservation de dernière minute. État des lieux des premières tendances d'un été sous Covid, saison 2.



L'extension du pass sanitaire aux hôtels et restaurants a poussé les Français vers l'Espagne et l'Italie.
© DR
L'extension du pass sanitaire aux hôtels et restaurants a poussé les Français vers l'Espagne et l'Italie.

En juillet dernier, les Français ont privilégié la France pour leurs vacances.” C’est l’un des constats que François Desbos dresse en cette mi-août. Chargé du pôle d’analyses conjoncturelles et territoriales au sein d’Atout France, il parle d’une “bonne dynamique” des destinations “montagne et littoral”. Ainsi, en juillet, le volume des nuitées a grimpé de 24 % dans les Pyrénées par rapport à l’an dernier. Un chiffre en hausse aussi en région Paca, avec 7 % de nuitées en plus, comparé à juillet 2020, et même 17 % de plus qu'en juillet 2019. Autre constat : “Les professionnels du tourisme ont vu leur niveau de fréquentation augmenter de 56 % en Nouvelle-Aquitaine et de 44 % en Occitanie, comparé à juillet 2020”, ajoute François Desbos. Par ailleurs, si Atout France évoque “un retour timide des touristes dans les villes”, cela ne comprend pas Paris. La capitale souffre de l’absence d’internationaux, mais aussi de Français. Symbole fort de cette désertion, selon François Desbos, “la Compagnie des Bateaux-Mouches a repris ses croisières le 31 juillet, mais elle ne les assure que le week-end”.

Le pass sanitaire fait fuir les Français

Concernant le mois d’août et l’arrière-saison à venir, la situation n’est pas au beau fixe. L’extension du pass sanitaire, depuis le 9 août, aux hôtels, restaurants, trains et avions ne joue pas en faveur des réservations de séjours en France. S'il n'existe aucun chiffre officiel pour le moment, les indicateurs sont pourtant clairs. Le comité régional du tourisme d’Indre-et-Loire fait état d’un recul de 13 % de fréquentation depuis le 21 juillet, date d’entrée en vigueur du pass sanitaire dans les lieux culturels et de loisirs. Chez Best Western, dès la semaine du 12 juillet - jour de l’annonce des premières mesures liées au pass sanitaire -, le taux d’annulation a atteint les 27 %. Pour la deuxième partie de l’été, bon nombre de Français se sont ainsi tournés vers des destinations où le pass sanitaire n'est pas en vigueur. Selon Weekendesk, dès le 12 juillet, les réservations en Espagne ont bondi de 150 %. L’Italie et la Grèce ont également suscité l’intérêt des Français sans pass, avec des réservations principalement de dernière minute. À l’instar de celles qui pourraient se faire durant l’arrière-saison.

Pour l’heure, nous n’avons aucune visibilité pour le mois de septembre”, confie François Desbos. Il cite néanmoins quelques chiffres qui donnent une amorce de tendance : “En Occitanie, 61 % des professionnels du tourisme parlent d’un niveau de réservation faible pour la rentrée. En Nouvelle-Aquitaine, c’est aussi le cas de 53 % des professionnels du camping et de 55 % des hôteliers.”

 

#Conjoncture #Tourisme #PassSanitaire


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services