Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

Restauration à table : la confiance au plus bas

Conjoncture - jeudi 30 juillet 2020 12:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Une étude du cabinet CHD Expert sur la situation de la restauration à table indépendante montre que malgré les aides de l'État et une reprise timide, les restaurateurs ne s'attendent pas à une sortie de crise rapide.




© GettyImages


Depuis la mi-mars, la restauration à table indépendante a beaucoup souffert, et les perspectives à court terme ne sont pas bonnes. Le cabinet CHD Expert a consulté un échantillon représentatif de professionnels indépendants pour chiffrer l’ampleur de la crise sanitaire sur leur activité. Sur la période courant du 17 mars au 2 juin, 61 % des restaurateurs interrogés sont restés totalement fermés ; 24 % ont fermé puis rouvert en vente à emporter (VAE) ; 8 % ont fermé puis rouvert en VAE et ont ajouté un service de livraison ; 1 % ont fermé puis rouvert uniquement en livraison, et enfin 5 % n’ont toujours pas rouvert. Depuis le 2 juin et la réouverture, les nouvelles mesures de distanciation sociales ont réduit la capacité moyenne des établissements de 31 %, passant de 83 places assises à 57. Par ailleurs, la part du tourisme dans le chiffre d’affaires a chuté de 36 % à 13 %.

Les professionnels interrogés ont majoritairement eu recours au prêt garanti par l’État (62 %), mais 23 % d'entre eux ont décidé de s’en passer même s’ils y étaient éligibles. À noter que dans le panel, 7 % ont fait une demande et n’ont pas obtenu de prêt.

Côté personnel, les équipes ont repris à temps partiel dans la majorité des cas (50 %), et 5 % ont dû engager des procédures de licenciement pour une partie de leurs effectifs. Sans surprise, 53 % des restaurateurs sondés s’attendent à un été moins rentable que les années précédentes, et 28 % envisagent même un été pas du tout rentable risquant de mettre leur établissement en péril. À plus long terme, 72 % prévoient que l’activité sur les douze prochains mois sera moins bonne que les douze derniers mois. L’indice de confiance moyen pour l’activité sur les 12 prochains mois, compris entre 1 et 10 (10 indiquant une confiance très élevée), n’est que de 4,6, signe que la profession ne s’attend pas à une sortie de crise rapide.

 

Source : baromètre Foodservice Activity Report 1er semestre 2020 - La situation de la restauration à table indépendante - CHD Expert



Journal & Magazine
Services