×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

L'année devrait bien se terminer pour l'hôtellerie française - Baromètre Deloitte - In Extenso

Conjoncture - jeudi 30 novembre 2017 12:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Le marché hôtelier poursuit sa progression et enregistre des performances encourageantes, que ce soit en région francilienne ou dans le reste de l'Hexagone.



Les résultats du mois d'octobre sont dans l'ensemble positifs pour l'hôtellerie française selon le dernier baromètre Deloitte-In Extenso. D'une part, les taux d'occupation sont en progression sur l'ensemble des catégories, allant de 1 % sur la catégorie luxe à 5 % pour l'hôtellerie milieu de gamme. D'autre part, les prix moyens sont en hausse sur tous les segments, hormis une légère baisse sur le segment économique. En lien avec la hausse des taux d'occupation et l'augmentation des prix moyens, les RevPAR sont en croissance de 3 % sur la catégorie économique à 7 % pour le segment de l'hôtellerie de luxe. En cumul à fin octobre, les prix moyens de l'hôtellerie d'entrée de gamme (super-économique et économique) et milieu de gamme sont en recul. Toutefois, sur ces dix premiers mois, les RevPAR affichent une progression sur l'ensemble des catégories, de 2 % à 4 %.


Les prix moyens en augmentation pour la capitale et l'Île-de-France

Les résultats du mois d'octobre sont positifs et encourageants pour l'hôtellerie parisienne. Tous les indicateurs sont au vert pour tous les segments, d'autant que la comparaison porte sur le mois d'octobre 2016 dont le calendrier événementiel avait été plus favorable, avec la tenue du salon Mondial de l'automobile et le Salon international de l'alimentation. Les RevPAR sont en progression de 4 % sur le haut de gamme, 7 % sur le luxe et palaces. Après de longs mois de retrait, les prix moyens ont commencé à se stabiliser voire à progresser sur certains segments en août, et ils progressent en septembre et en octobre sur toutes les catégories.

Malgré ces évolutions de prix moyen, l'hôtellerie parisienne ne retrouve pas encore les niveaux de prix moyen atteints en 2014 et 2015. Les RevPAR à fin octobre sont en hausse de 4 % pour les catégories luxe et palaces, à 10 % sur le segment haut de gamme. L'hôtellerie économique et milieu de gamme se démarquent en enregistrant une légère augmentation du prix moyen à fin octobre. Les tendances sur les deux derniers mois de l'année sont encourageantes. Le salon Batimat en novembre a déjà permis aux hôteliers de réaliser de bonnes performances. De plus, le calendrier événementiel de décembre sera favorable, notamment avec le Salon du cheval, le Sommet sur la lutte contre le réchauffement climatique et les congrès médicaux.


Les résultats poursuivent leur progression en région

En région, l'hôtellerie continue d'enregistrer de bonnes performances. Les indicateurs sont en croissance sur toutes les catégories en octobre, excepté un léger repli du prix moyen sur le marché milieu de gamme. Les RevPAR progressent de 1 % sur le secteur haut de gamme et 4 % sur le super-économique. Certaines grandes villes ont enregistré de très bons résultats, comme Marseille, avec des progressions de RevPAR allant de 8 % sur le milieu de gamme à 21 % pour l'hôtellerie de luxe. Après un bon exercice 2016 et des RevPAR en hausse à fin octobre, le bilan devrait être également positif cette année pour l'hôtellerie régionale.

Quant à l'hôtellerie azuréenne, les catégories luxe et super-économique enregistrent un retrait du RevPAR en octobre, suite à une baisse du taux d'occupation. Les prix moyens sont en progression sur toutes les catégories, allant de 1 % pour le segment super-économique à 8 % pour la catégorie luxe. De janvier à octobre, les RevPAR sont uniquement en hausse sur l'hôtellerie économique et haut de gamme. La catégorie super-économique affiche un net repli de presque 6 % de RevPAR. Elle seule enregistre une baisse d'occupation et de prix moyen à fin octobre.
Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Santé et sécurité au travail en CHR : constituer votre document unique (+ modèles)
par Carole Gayet
Services