Shunei Kimura, nouvel étoilé Michelin 2022

Avec Sushi Shunei, le maître japonais a réussi à décrocher une première étoile, moins d'un an après l'ouverture du petit temple montmartrois. Derrière son comptoir, le chef affole les papilles en préparant d'irrésistibles nigiri.

Publié le 02 mai 2022 à 18:05

Avec ses gestes sûrs et précis, Shunei Kimura est une force tranquille, un chef expérimenté qui aime la régularité. À 'seulement' 65 ans, le chef a été récompensé pour la première fois de sa carrière d’une étoile au guide Michelin. “J’ai été surpris par cette récompense mais très heureux, forcément”, déclare le chef.

Sushi Shunei, c’est l’histoire d’un petit restaurant de 46 m² initié par deux jeunes entrepreneurs : Paul Dupuy et César Mourot. Amoureux du Japon, ils ont choisi un 'itamae' - un chef japonais - expérimenté en la personne de Shunei Kimura. “Je travaille à Paris depuis plus de 40 ans”, rappelle celui qui est notamment passé par les cuisines-comptoirs de Comme des poissons, à Passy, et d'Izumi.

 

L’omakase, l’art de prendre soin des autres

C’est au début des années 2000 que le Japonais peaufine son apprentissage des sushis dans plusieurs restaurants de Ginza, à Tokyo. “Là-bas, j’ai pu travailler de nombreux poissons et des coquillages”, se rappelle Shunei Kimura, qui a désormais carte blanche au sein de son cocon boisé des Abbesses, à Paris. Son objectif est simple : transmettre son amour du nigiri (vrai nom du sushi) aux 9 convives installés, deux fois par soir, derrière le comptoir.

Deux formules sont proposées : une à 120 € (16 nigiri), une autre à 180 € (agrémentée d'entrées, dont un poisson grillé). Chaque pièce est préparée, roulée et déposée dans l’assiette à la manière d’un ballet culinaire. Turbot, daurade, sériole, calamar, Saint-Jacques, saumon, gambas… les trésors de la mer se succèdent avec grâce. Le poisson star ? Le thon ! “Je travaille cinq parties plus ou moins grasses du poisson. J’aime beaucoup le travailler.”

En dessert, le chef propose un sorbet issu de la manufacture de glace Alain Ducasse. Et pour accompagner l’omakase - art de prendre soin des autres -, une sélection de vins biologiques, de sakés et, surtout, de thés précisément infusés (Gyokura, Hojicha…) viennent s’accorder harmonieusement à cette partition parfaite. Digne d’un grand maître !

 

#ShuneiKimura# sushi #Nigiri# 


Photo

Publié par Stéphane POCIDALO



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de partie H/F

75 - PARIS 09

Le Patio Opéra, restaurant semi-gastro festif et de qualité, membre du Collège Culinaire de France, recherche : - Chef de partie cuisine Références vérifiables indispensables. Salaire motivant Écrire au Chef : andrea@lepatio-opera.com NE PAS TELEPHONER

Posté le 23 février 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

92 - NANTERRE

LES EMPOTES - Traiteur gastronomique en Île de France Poste - SECOND DE CUISINE (H/F) - équipe jeune 7-8 personnes. Restauration innovante et gastronomique - dans l'air du temps! Sans coupure (8h-16h) / 39h semaine - Lundi au vendredi Salaire 2600-2800€ brut selon profil. Candidatez à paul@les

Posté le 23 février 2024

Cuisinier H/F

58 - MOUX EN MORVAN

Restaurant Beau-Site en plein cœur du Morvan, recrute CUISINIER H/F. Possibilité de logement. Salaire motivant selon profil. Contrat CDD 39h, 2 jrs de congés/sem. Fermé mardi. Horaire à définir lors de l'entretien. Cuisine traditionnelle faite maison. Ambiance familiale. 03.86.76.11.75. beausite.mo

Modifié le 23 février 2024