"Salariée, j'ai racheté mon entreprise à la campagne"

Mazaye (63) À 32 ans, Marie Goigoux est la propriétaire murs et fonds de l'hôtel-restaurant dans lequel elle travaille depuis 2008. Une reprise qui s'est faite par étapes.

Publié le 15 décembre 2016 à 15:15

Pour Marie Goigoux, la reprise de l'hôtel-restaurant dans lequel elle travaillait depuis 2008 s'est faite progressivement. Quand, à 25 ans, elle débute à l'Auberge de Mazayes en tant que femme toutes mains, elle est loin d'imaginer qu'elle reprendra un jour la direction de l'établissement. Les imprévus de la vie vont modifier ses perspectives quelques années plus tard. "C'est mon conjoint, également salarié de l'établissement, qui devait reprendre le fonds de commerce. Malheureusement il est décédé dans un accident de la route", confie la jeune femme qui apprend peu après le drame qu'elle est enceinte. À la naissance de l'enfant, Alain Michy, le patron et propriétaire de l'Auberge, lui propose une location-gérance. Marie Goignoux investit alors toutes ses économies. Pour autant, elle ne souhaite pas se lancer seule. Aucun membre du personnel n'étant disposé, à l'époque, à partager ce risque, c'est avec l'aide de sa mère et de sa soeur, et un investissement total de 30 000 € qu'elle passe le premier cap de sa nouvelle vie d'entrepreneuse.

Un crédit professionnel obtenu après un an de location-gérance

"La location-gérance permettait aussi de pouvoir se préparer à la reprise du fonds que le propriétaire et moi avions envisagée comme une seconde étape", explique la jeune femme, consciente que, seule, avec deux enfants à charge, ses chances pour l'obtention d'un crédit professionnel étaient quasiment nulles, sauf à démontrer ses compétences. C'est donc après un an de location-gérance, chiffres d'exploitation rentables à l'appui, qu'elle va démarcher seule les banques pour financer le rachat de fonds et l'obtenir. En revanche, pour le rachat des murs en 2016, Marie Goignoux choisit de passer par un courtier. "Le courtage a un coût mais c'est un soutien très utile et un gain de temps indéniable lorsqu'on travaille 15 heures par jour dans son affaire", souligne la chef d'entreprise qui se dit particulièrement satisfaite du travail de Jérôme Pouce, le courtier du réseau de franchise CrediPro à Clermont-Ferrand, qui a obtenu le financement.


Photo

Publié par Tiphaine BEAUSSERON



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Femme de ménage - Homme d'entretien

35 - Dinard

Le Royal Emeraude, hôtel MGallery, du groupe BEAUTIFUL LIFE HOTELS, a le plaisir de vous accueillir dans un hôtel de caractère au cœur de Dinard, à deux pas de la plage de l'Ecluse. Embarquez pour une croisière d’exception et plongez dans l’élégante atmosphère Belle Époque du Royal Émeraude av

Posté le 28 mai 2024

Plongeur - Aide cuisinier H/F

83 - LE LAVANDOU

Le-Lavandou, cherche, H/F: PLONGEUR- COMMIS DE CUISINE. Nourri(e)s, logé(e). 06.40.30.11.29. No.156F0643

Posté le 28 mai 2024

Directeur de restaurant H/F

74 - ST GERVAIS LES BAINS

Vous cherchez une nouvelle aventure ? Nous recrutons un Directeur d'exploitation pour rejoindre notre équipe dès début septembre et préparer l'ouverture de notre deuxième établissement PlanB à Saint-Gervais Le Fayet en novembre 2024. Envie d'en savoir plus ? C'est par ici : https://careers.fl

Posté le 28 mai 2024