Restaurants, débits de boissons : vers une réouverture en trois étapes

Nouvelle réunion avec les membres du Gouvernement pour préparer la réouverture des cafés et des restaurants ce mardi 16 mars.

Publié le 18 mars 2021 à 17:21

Une réunion s'est tenue ce matin, mardi 16 mars 2021, dans le but de préparer la réouverture des établissements du secteur CHR. Ont participé notamment à ce tour de table en visio-conférence : Alain Griset, ministre en charge des TPE et PME, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat en charge du tourisme, Cédric O, secrétaire d’Etat en charge du numérique, Roland Héguy, président confédéral de l’Umih, Didier Chenet, président du GNI, Jean-Virgile Crance, président du GNC et Hervé Dijols, président du SNRTC.

Toujours pas de date mais un plan en trois étapes se dessine.

  • La première porterait sur l’ouverture des petits déjeuners en salle dans les hôtels. "Nous demandons que les clients des hôtels puissent également dîner dans le restaurant de l’établissement si celui-ci en possède un. Les clients sont dans leur chambre à partir de 18 heures. Leur donner la possibilité de prendre leur repas du soir au restaurant de l’hôtel, au même titre que le petit-déjeuner, nous semble logique", confie Roland Héguy. Cette phase comporterait une jauge à 50 % de la capacité d’accueil avec respect du protocole sanitaire établi en 2020.
  • La deuxième phase concernerait la réouverture des restaurants et des débits de boissons (salle et terrasse) avec là encore une jauge à 50 % et le respect du protocole sanitaire.
  • La dernière phase consisterait dans un retour au protocole sanitaire sans jauge à 50 %.

Il semble aussi qu’un délai de 3 à 4 semaines entre chaque étape soit instauré. "Tout va dépendre de l’évolution de la pandémie et de l’avancée de la vaccination, ajoute Roland Héguy. Mettre en place la réouverture dans les meilleures conditions est un challenge que nous allons relever mais qui demande aussi des garanties. Il est impératif que la rentabilité de l’entreprise au même niveau qu’en 2019 soit garantie à la réouverture. Les dispositifs doivent être ajustés au prorata des chiffre d’affaires avec des accompagnements au cas par cas", affirme le dirigeant syndical. Un sentiment partagé par l’ensemble de la profession.

Quant aux discothèques, elles sont de nouveau en discussion avec Alain Griset, un nouveau plan devrait voir le jour d’ici à la fin mars. Les traiteurs et les bowlings (associés aux entreprises indoor - de loisir) sont aussi dans l’attente de leur avenir.

Covid19 Covid19 #réouverture# #restaurants# #cafés# #discothèques# #bowlings# #alaingriset# #cédricO# #jeanbaptistelemoyne# #rolandhéguy# GNI UMIH SNRTC GNC


Publié par Sylvie SOUBES



Commentaires
Photo
RP RR

mercredi 17 mars 2021

Et ce sera à partir de la Saint-Glinglin. Nos syndicats sont experts en négociation !
Il est temps de taper du poing sur la table.

La Corée du Sud à mis en place dès le départ, il y a 1 an, un protocole dans les restaurants avec du plexiglas.
Nous, on attend le dégel.

Plexiglas + assainisseurs d'air aux 4 coins + seuls les couples et familles (parents - enfants) autorisés.
Ce protocole est simple et autrement plus efficace qu'un 'QR code'.

Il faut arrêter de laisser dire que l'on se contamine 'd'abord' dans nos établissements. C'est faux !
On se contamine d'abord dans le cercle familial parce que les plus jeunes se contaminent car ils ont une vie sociale plus active.
On se contamine aussi à l'hôpital... C'est un comble. Les chinois ont construit des hôpitaux ex-nihilo pour isoler les malades du coronavirus des autres patients. Nous, on continue à faire une 'salade niçoise'. Et avec les frontières ouvertes, on assaisonne.

Combien de clusters sur les plateaux télé où ils se postillonnent dessus ?
Combien de clusters dans les cantines de l'Assemblée, des ministères et de BFM TV ?
Ceux qui ne veulent pas respecter les règles, ne les respectent pas de toute façon, et le virus continue à circuler. Entrave à leurs libertés ? Et notre liberté de travailler ? La libre-entreprise ? Pourquoi nos syndicats n'attaquent-ils pas cette privation de liberté fondamentale ?

Ce ne sont pas les 'vieux' qu'il faut vacciner: ce sont les 15-35 ans. Ce sont eux qui ont une vie sociale, ce sont eux qui font circuler le virus. Ils ne sont pas à blâmer, mais si l'on veut avoir une action efficace, c'est là qu'il faut viser.
Photo
SEBASTIEN DEGRUSON

jeudi 18 mars 2021

Chaque jour on peut voir durant les émission de télévision des animateurs, candidats et chroniqueurs sans masque. La seule différence est qu'ils sont séparés d'une cloison plexiglas transparente, ce qui à l'air de bloquer considérablement une éventuelle contagion.
Un tel système ne compromet pas beaucoup la convivialité des jeux ou des débats, et ne semble pas hors de prix si on regarde les offre qui sont sur internet.
Le pouvoirs publiques ne pourraient-il pas financer une partie de ces investissements (comme l'a fait l'URSSAF en Mai pour le retour des salariés en entreprise) plutôt que de se ruiner à coup de fonds de solidarité, et permettre une réouverture sereine des CHR, sans jauge handicapante, et ainsi rassurer les clients ?

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de rang H/F

14 - HONFLEUR

Rest bar brasserie, plein centre de Honfleur , cherche collaborateur pour contrat de saisonnier 9 mois Les missions : préparer la salle .accueillir les clients ,prendre les commandes avec Pocket Présence sur les 2 services , 2 jours de congés assurés toute la saison

Posté le 22 février 2024

Commis de cuisine H/F

75 - PARIS 05

Traiteur organisateur de réception cherche commis cuisine mini 2 ans d'expérience exigée. Lieu travail Paris 5è jusqu'à fin avril puis Ivry/Seine suite déménagement. Salaire 2000 € brut/mois 39h + heures supp. 2 jours repos consécutifs samedi & dimanche. contact: christophe@traiteur-guillemard.fr

Posté le 22 février 2024

Chef de rang H/F

69 - LYON 03

Notre famille s'agrandit ! Nous recherchons un chef de rang (H/F) à temps partiel de 20 heures par semaine, pour notre restaurant, au sein du Radisson Blu Hotel Lyon 4*. Au Radisson Blu Hotel, nous formons une véritable équipe et souhaitons offrir des moments inoubliables à nos clients. Nos ch

Posté le 22 février 2024