M by Mo Bachir, nouvelle adresse toulousaine

Toulouse (31) Dix ans après s'être fait connaître grâce un son cassoulet en verrine et après un passage en région parisienne. le chef toulousain revient dans sa ville .

Publié le 05 novembre 2019 à 10:05

 

Mo Bachir est de retour à Toulouse. Celui qui s'était illustré il y a dix ans à La Corde, le plus vieux restaurant de la ville, avec son cassoulet déstructuré servi en chaud-froid dans un verre à Martini, entend bien sortir du cadre dans sa nouvelle adresse, M by Mo Bachir. Le chef souhaite recevoir dans son restaurant comme à la maison et sortir de la cuisine pour prendre les commandes et annoncer les premiers plats : “Je n’ai que 20 couverts, je veux apporter une attention particulière à chacun, échanger, expliquer...C’est ce que les clients attendent aujourd’hui.”

L’ancien lauréat du prix Lucien Vanel, il y a dix ans, laisse s’exprimer sa créativité en travaillant sur les goûts et les structures. “Je veux faire une cuisine-plaisir. Je ne peux pas parler de cuisine traditionnelle ou gastronomique, je ne veux pas me situer.”  Il va toutefois retravailler son cassoulet destructuré, et le servir avec un vin blanc.
Mo Bachir a repris l’ancienne adresse du chef étoilé Franck Renimel (En Marge) puis d’Alban Cachat-Rosset (ACR Expériences) parti vers d’autres horizons. Le marché Victor Hugo, ventre de Toulouse, est à deux pas : il aime y flâner et commence à tisser son réseau de producteurs.

 

“Faire simple et naturel”

Le chef puise ses inspirations dans ses voyages et dans le quotidien. “Ce matin, le ciel est gris alors j’ai décidé de faire un plat d’automne, une soupe de panais et de châtaignes, sur fond de truffes.”  Et d’ajouter : “ Je veux une cuisine lisible, les clients ont besoin de savoir ce qu’ils ont dans l ‘assiette.”

Il revient, enrichi de ses dernières expériences. Il a notamment laissé son empreinte à Créteil (Val-de-Marne) dans le restaurant gastronomique Les Mets de Mo. “L’étoile ne fait plus partie de mes préoccupations”, précise-t-il. 

Serein, le chef s’allège en salle : pas de nappes, couverts posés sur la serviette : “Les clients ne veulent plus d’un service trop rigide, à l’ancienne, il faut faire simple et naturel.”  La décoration va s’adapter aux saisons : quatre fois par an, le chef prendra le pinceau pour repeindre les murs du restaurant et changer les tableaux.

 

#MoBachir# #MbyMoBachir#


Photo

Publié par Dorisse PRADAL



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de cuisine H/F

75 - PARIS 02

LE COMPAS, brasserie cuisine française 62 rue Montorgueil PARIS 2, rue très commerçante, piétonne, cherche CHEF DE CUISINE (H/F), pas de coupure, uniquement du matin. Sérieuses références et expérience exigées. Repos samedi et dimanche ou possible dimanche et lundi. 3500€ net. Envoyer CV à :

Posté le 24 avril 2024

Chef de cuisine H/F

33 - GAILLAN EN MEDOC

(33) Bistro Gourmand recherche un(e) CHEF(FE) DE CUISINE aux talents culinaires affirmés, pour une cuisine locale, fraiche et raisonnée. Vous êtes dynamique et convivial, passionné par votre métier. 40 couverts/ service. Contrat CDD 6 mois/ 39H/ Repos le WE, Salaire 1900 euros net. Chai.paupiette

Posté le 24 avril 2024

Chef de rang H/F

75 - PARIS 16

Chef de rang H/F - Congrès Auteuil REJOIGNEZ NOTRE GROUPE FAMILIAL! Mission Nous recherchons un Chef de rang H/F - continu et coupures, dynamique, motivé, et souhaitant évoluer au sein d’une vraie institution ! Sous l’autorité d’un Maître d’Hôtel, vous avez le sens commercial et du service pour

Posté le 24 avril 2024