Le Domaine des étangs rejoint Auberge Resorts Collection

Massignac (16) Avec un portefeuille comprenant désormais 26 propriétés de luxe en Amérique du Nord et centrale, et en Europe, le groupe américain fait ses premiers pas en France en prenant la gestion du château du XIIIe siècle appartenant à la famille Primat. Rencontre avec Craig Reid, président-directeur général.

Publié le 15 mai 2023 à 14:29

L’Hôtellerie Restauration : Qu’est-ce qui différencie Auberge Resorts Collection des autres enseignes hôtelières haut de gamme ?

Craig Reid : Nous sommes un petit groupe de luxe basé en Californie et comptons actuellement 26 propriétés. Après avoir fait des recherches sur l'évolution des tendances clients aux États-Unis dans l'hôtellerie haut de gamme, nous avons compris qu’ils avaient confiance dans les enseignes traditionnelles mais souhaitaient séjourner dans des lieux plus intimes, sur mesure et ayant du caractère. C’est pourquoi nous regroupons des propriétés ayant une forte personnalité, dont nous conservons les caractéristiques propres que nous mettons en valeur, car elles reflètent l'authenticité de l'établissement. Nous souhaitons par-dessus tout préserver l’individualité des lieux, car elle fait leur richesse.

 

Comment travaillez-vous avez les hôteliers indépendants qui rejoignent votre collection ?

Chacun de nos hôtels décline la même qualité de service mais est pensé comme une propriété unique gérée par des équipes locales pour préserver leur personnalité et leur histoire. Seuls cinq éléments sont similaires dans les établissements d’Auberges Resorts Collection : les oreillers, les draps, les serviettes de toilette, les matelas et les sèche-cheveux. Tout le reste est différent.

Nous faisons appel à des architectes d’intérieur spécialisés dans les résidences, ce qui nous permet de nous éloigner des standards des grands groupes hôteliers, qui souvent travaillent avec quelques architectes connus et ont tendance à avoir le même style que l’on retrouve dans différents lieux.

 

Pourquoi avez-vous fait ces choix ?

Nous travaillons ainsi car c’est ce que nos clients recherchent. De fait, les hôtels de luxe les mieux notés dans le monde sont souvent des hôtels indépendants. De plus, les employés préfèrent travailler dans des endroits où le service est moins formel, laissant la place à davantage de spontanéité. Enfin, nos hôtels sont généralement plus petits que dans l’hôtellerie traditionnelle ; ils font entre 20 et 75 chambres et appartiennent souvent à des personnes qui ont fait fortune dans un autre secteur et ont souhaité investir dans l’hôtellerie car elles sont passionnées par ce métier. Elles sont donc très attachées à leur établissement. C’est le cas pour le Domaine des étangs, qui appartenait à la famille de Garance Primat. Elle avait l’habitude d’y aller quand elle était enfant et a décidé de le garder et de le faire vivre.

 

Le Domaine des étangs est votre premier établissement en France. Quels changements allez-vous y opérer ?

Nous allons procéder par petites touches pour améliorer la qualité de service et des prestations, par exemple modifier quelques luminaires ou encore ajouter des prises dans les chambres. Le directeur général actuel reste en place, ainsi que les équipes, et nous allons proposer quelques formations concernant le service, pour qu’il soit plus décontracté.

 

Quelles sont vos ambitions pour le Domaine des étangs ?

Nous souhaitons faire partager l’histoire de ce domaine qui remonte au XIIIe siècle, mais aussi que nos clients soient immergés dans l’environnement, le pays, découvrent cette région de la Charente limousine, explorent les villages aux alentours… Nous voulons que le local devienne le centre de l’expérience client.  Bien sûr, nous voulons offrir des séjours relaxants à nos clients, mais aussi des séjours exceptionnels, comme prochainement du 24 au 28 mai, avec la chef Dominique Crenn qui viendra proposer quatre dîners sur mesure et faire partager sa créativité.

 

Allez-vous ouvrir d’autres établissements en Europe ?

Nous sommes déjà présents en Grèce, à Santorin, et nous ouvrirons l’année prochaine un hôtel de 75 chambres dans un ancien collège à Florence, en Italie, le Collegio all Querce. Nous souhaitons atteindre une taille nous permettant de mettre une équipe en place pour développer l’individualité de chaque hôtel.


Photo

Publié par Roselyne DOUILLET



Commentaires
Photo
Yves ycinotti@gmail.com

samedi 13 mai 2023

2 500 m2, c’est petit pour un tel domaine ! Ne serait-ce pas plutôt 25 000 m2 ?
Photo
Yves ycinotti@gmail.com

samedi 13 mai 2023

2 500 m2, c’est petit pour un tel domaine ! Ne serait-ce pas plutôt 25 000 m2 ?
Photo
Roselyne DOUILLET

lundi 15 mai 2023

2 500 hectares, merci pour votre vigilance !
Photo
Yves ycinotti@gmail.com

lundi 15 mai 2023

25 000 hectares, c'est beaucoup ! Sur le site, à l'adresse https://domainedesetangs.com/fr/, je lis : « le Domaine enveloppe de ses 1000 hectares de Nature... »
Photo
Roselyne DOUILLET

lundi 15 mai 2023

Après vérification auprès du Domaine, une erreur de traduction s'était glissée dans le document fourni : il s'agit bien de 1 000 hectares, soit 2 500 acres anglo-saxonnes. Merci de votre vigilance.

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles