Formation : pourquoi sensibiliser les jeunes à la polyvalence ?

Nantes (44) Dans le cadre du dernier salon Serbotel, formation et emploi étaient au cœur des débats. L’occasion pour Olivier Dardé, à la tête de l’Umih 44, de souligner l’importance d’avoir des jeunes “polycompétents” qui arrivent sur le marché du travail. Explications.

Publié le 03 novembre 2023 à 09:10

Le constat est sans appel : près d’un restaurateur sur 4 (21 %), tous secteurs confondus, peine à embaucher et à retenir ses salariés, selon une étude menée par Checkmarket pour la plateforme Lightspeed et publiée en janvier 2023. Conséquence : automatisation des tâches, développement du click & collect ou souscription à un nouveau logiciel de caisse sont quelques-unes des initiatives adoptées par les restaurateurs interrogés. Des solutions qui, certes, comblent ponctuellement la carence d’effectifs. Mais sont-elles idéales à l’heure où le client recherche du service, de l’humain, de l’échange, du partage ? N’y-a-t-il pas d’autres pistes à explorer pour créer davantage d’attractivité ? En particulier auprès des jeunes ? Le débat a été ouvert durant le dernier salon Serbotel, à Nantes (Loire-Atlantique), dans le cadre d’une réflexion proposée par le MIN de Nantes sur le thème 'Les formations sont-elles adaptées à l’évolution des nouveaux modèles du CHR ?' Réponse d’Olivier Dardé, président de l’Umih 44 : “Actuellement, 200 000 postes sont à pourvoir dans le secteur des CHR et l’on recherche aussi quelque 40 000 apprentis. Des jeunes arrivent sur le marché du travail. La majorité d’entre eux ont suivi une formation qualifiante, mais pas dans la polyvalence. Or, les petites entreprises, qui représentent 90 % du secteur des CHR, recherchent de la polyvalence.”

>> Lire aussi : Un bon bilan pour la 20e édition de Serbotel

“L’Éducation nationale doit s’adapter”

La polyvalence n’est pas encore une matière inscrite dans les référentiels de formation initiale. Alors comment développer cette capacité, cette sensibilité, chez les jeunes ? Thierry Marx, le patron de l’Umih, prône les formations courtes. À l’instar de celles qu’il a initiées avec son concept Cuisine, mode d’emploi(s), qui propose des formations de 11 semaines en cuisine, boulangerie, service en restauration… avec à la clé un diplôme reconnu par l’État et la branche professionnelle. Olivier Dardé approuve : “Nous n’avons pas toujours le temps de former sur le tas. Or la polycompétence et la polyvalence sont primordiales aujourd’hui sur le terrain.” Il explique en effet que, dans une même journée, “le salarié d’un petit hôtel indépendant peut passer de la réception au petit déjeuner, de la comptabilité à une recouche”. Faut-il pour autant refondre la totalité des programmes scolaires ? Le patron de l’Umih 44 tempère : “Non, car ils apportent les bases de nos métiers. Toutefois, le télétravail, le soin apporté à l’atmosphère et la décoration d’un lieu, le succès du snacking comme celui des locations saisonnières doivent faire bouger les lignes. Tout évolue très vite, l’Éducation nationale doit s’adapter à ces transformations, tout comme les jeunes vont devoir apprendre à s’ajuster en permanence.”

 

 


Photo

Publié par Anne EVEILLARD



Commentaires
Photo
Chris Jobs

vendredi 10 novembre 2023

Il faut quand même rappeler que l'Umih a un pied bien encré dans l'élaboration des référentiels de l'éducation nationale pour le secteur HR. Vous critiquez donc en partie votre travail.
Photo
Fred

lundi 13 novembre 2023

Se serai bien que vous regardez les référentiels avant de parler

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de partie H/F

Suisse

Restaurant touristique au bord d'un lac de montagne Recherche h/f pour compléter son équipe pour l'été 2024: - Chef de partie, avec connaissance de l'allemand - Chef de rang, l'allemand est indispensable - Runner - Employé polyvalent 2 jours de congé par semaine, majoritairement horaire en

Posté le 03 mars 2024

Pâtissier H/F

75 - PARIS 16

Recherche Pâtissier (H/F) en CDI. Poste en journée / Pas de coupure / Repos le Week-end. BaxterStorey France est un nouvel acteur de la restauration collective premium en fort développement avec pour ADN de ne travailler que des produits frais, de saison, mis en œuvre par des collaborateurs de

Posté le 03 mars 2024

Plongeur - Aide cuisinier H/F

92 - COURBEVOIE

Plongeur (H/F) en CDI / Poste en journée / Pas de coupure Repos le Week-end. BaxterStorey France est un nouvel acteur de la restauration collective premium en fort développement avec pour ADN de ne travailler que des produits frais, de saison, mis en œuvre par des collaborateurs de grand talen

Posté le 03 mars 2024