Fonds de commerce : les prix de cession en restauration traditionnelle restent stables

Pyrénées Atlantiques Le point de vue de Jean-Philippe Gard, directeur du cabinet Michel Simond Bayonne, sur le marché de cessions de fonds de commerce dans les départements des Landes, Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées.

Publié le 09 mai 2022 à 11:05

“Notre cabinet intervient dans le département des Landes, des Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées. Les CHR représentent 40 à 50 % de nos transactions. Notre offre bénéficie d’un large panel d’affaires : saisonnier en littoral (été) et montagne (été-hiver), à l’année en milieu rural (pays basque, Béarn, Landes) et centre-ville (Pau, Bayonne, Anglet, Biarritz, Mont-de-Marsan). Actuellement, nous notons une nette progression des recherches tous commerces confondus, ainsi qu’un retour des acquéreurs primo-accédants (en reconversion) sur l’ensemble des commerces, sauf dans le secteur CHR. L’exigence des banques en termes d’expérience professionnelle et d’apport limite de facto les acquéreurs à des profils de professionnels aguerris, avec une préférence pour ceux ayant une expérience de gestion d’entreprise. Nous constatons que même pour eux les banques ne prennent plus de risque et assortissent systématiquement les crédits accordés de garanties Siagi ou BPI complétées par une caution personnelle. Les vendeurs, eux, ont tendance à fixer leur prix de vente au-dessus de la valeur de marché alors que cette année est charnière : le bilan de l’activité 2019 (avant covid) reste pour eux la référence tandis que les acquéreurs et organismes de financement ne feront plus l’impasse sur les résultats des années 2020 et 2021, même s’ils savent qu’ils restent exceptionnels en raison de la crise sanitaire. Quant à la forme juridique de la cession, on remarque que les cessions de titres ont été privilégiées. Pour le segment des restaurants traditionnels dans notre secteur géographique, le prix moyen de vente est compris entre 2,5 et 3 de l’EBE retraité et 75 % à 100 % du CA HT, selon que l’affaire se trouve dans les terres ou sur le littoral. Dans notre cabinet, la tendance des prix de cession reste stable.”

#bayonne# Michel Simond

 


Photo

Publié par Tiphaine BEAUSSERON



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de partie H/F

75 - PARIS 09

Le Patio Opéra, restaurant semi-gastro festif et de qualité, membre du Collège Culinaire de France, recherche : - Chef de partie cuisine Références vérifiables indispensables. Salaire motivant Écrire au Chef : andrea@lepatio-opera.com NE PAS TELEPHONER

Posté le 23 février 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

92 - NANTERRE

LES EMPOTES - Traiteur gastronomique en Île de France Poste - SECOND DE CUISINE (H/F) - équipe jeune 7-8 personnes. Restauration innovante et gastronomique - dans l'air du temps! Sans coupure (8h-16h) / 39h semaine - Lundi au vendredi Salaire 2600-2800€ brut selon profil. Candidatez à paul@les

Posté le 23 février 2024

Cuisinier H/F

58 - MOUX EN MORVAN

Restaurant Beau-Site en plein cœur du Morvan, recrute CUISINIER H/F. Possibilité de logement. Salaire motivant selon profil. Contrat CDD 39h, 2 jrs de congés/sem. Fermé mardi. Horaire à définir lors de l'entretien. Cuisine traditionnelle faite maison. Ambiance familiale. 03.86.76.11.75. beausite.mo

Modifié le 23 février 2024