Énergie : Bruno Le Maire demande à EDF de renégocier les contrats des petites entreprises

Lundi 25 mars, le ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire a appelé EDF et les grands producteurs d’énergie à renégocier les contrats des petites entreprises, signés à des prix élevés pendant la crise énergétique.

Publié le 26 mars 2024 à 16:56

« Il faut qu’EDF et les grands producteurs d’énergies renégocient les contrats des TPE, PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) qui ont renouvelé leurs contrats au moment où les prix étaient au plus haut » a déclaré Bruno Le Maire, juste avant de s’invité au comité exécutif d’EDF, lundi 25 mars.

Annonce saluée par le GHR et l’Umih qui avaient demandé au ministre de l’économie de convoquer une réunion avec les distributeurs d’énergie afin de renégocier les prix des contrats d’électricité jugés « hors sol ». La Confédération des commerçants de France avait aussi demandé de réunir les fournisseurs d’électricité pour renégocier des prix « injustement élevés ».

 Une enquête menée fin janvier par le GHR et l’Umih et transmise au ministre démontrait que 59% des professionnels restent tenus par des contrats d’approvisionnement en énergie "à des prix extrêmement élevés, c’est-à-dire supérieurs à 180 euros le MWh alors que le prix du MWh a diminué depuis la fin 2022 et qu’il se situe à moins de la moitié de ce prix".

« Ces contrats pèsent sur la rentabilité des entreprises. À tel point que le chiffres des défaillances d’entreprises pour le secteur de l’hôtellerie restauration explosent : + 44,6 % de défaillances dans le secteur en 2023 par rapport à 2022, selon la Banque de France », déplore le GHR.

Pour l’organisation professionnelle, « ce chiffre justifie la colère des professionnels et leur demande de renégociation quand dans le même temps Total Energie, EDF et Engie annoncent des résultats records pour 2023 : près de 35 Milliards de résultats nets cumulés ! »

« Dès maintenant, je demande au ministre de l’Économie de convoquer une réunion d’urgence avec les principaux énergéticiens afin de définir les modalités de cette renégociation et notamment le prix du Mwh d’électricité à partir duquel une renégociation s’impose », déclare la présidente du GHR, Catherine Querard.



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de cuisine H/F

43 - ST PRIVAT DU DRAGON

L'asso Le Petit Prince recrute pour les séjours scolaires en juin et familles été dans un Château (Sud Auvergne) du 05/07 au 25/08. Environ 90 couverts/j. Cuisine favorisant les produits locaux et bio, menus classiques et végétariens. Annonce complète : www.associationlepetitprince.fr/espace-emplo

Posté le 23 avril 2024

Chef de cuisine H/F

94 - Gentilly

Au sein du Campus de la Société SANOFI, à Gentilly (94) Restaurant d' Entreprise - FOOD COURT avec 5 échoppes différentes dont une Trattoria Italienne avec un comptoir pizza ouvert, nous cherchons notre CHEF DE CUISINE ITALIENNE F/Hpour gérer la brigade et la cuisine Italienne. 3 plats - 3 entrées

Posté le 23 avril 2024

Maître d'hôtel H/F

65 - CASTELNAU MAGNOAC

La Taulada (65), restaurant gastronomique, recherche son MAITRE D'HOTEL (H/F) pour l'été Connaissances du logiciel de caisse Pi Elec et en sommellerie demandée. Exp: 1 ans à un poste similaire Prise de poste en mai Possibilité de logement Repos: dimanche soir lundi mardi Bonnes conditions de t

Posté le 23 avril 2024