×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

ENTREPRISE

Castel Hôtel à Royat

La qualité, dynamique des indépendants

Partout en France, les hôteliers indépendants, rénovent leurs établissements et abordent leur marché avec professionnalisme. Pour y réussir, la qualité doit toujours être au cœur de leur démarche. Depuis qu'ils ont racheté le Castel Hôtel en 1986, Yvette et Pierre-André Pomel ont toujours privilégié la qualité. Avec le label Qualité Auvergne, ils persévèrent dans cette voie. Explications et démarches.


Yvette et Pierre-André Pomel ont investi 30 500 e pour rentrer dans les critères de la Qualité Auvergne et n'ont pas hésité à condamner 23 chambres. Elles seront rénovées en suites ou en chambres familiales dès que les retombées économiques de Vulcania commenceront à se faire sentir.

La qualité avant tout. Ce n'est pas un vain mot pour Yvette et Pierre-André Pomel. Ils sont passés de 54 à 31 chambres pour entrer dans les critères de la charte Qualité Auvergne. Et ils affichent désormais le logo de la marque lancée par le conseil régional d'Auvergne, avec la satisfaction de rester dans la politique qu'ils se sont fixée depuis le début. "Nous avons toujours privilégié la qualité avant la quantité. Donc, tout naturellement, nous avons opté pour la Qualité Auvergne. J'en ai entendu parler négativement. Certains disaient : 'personne ne pourra jamais l'obtenir, c'est trop dur au niveau du cahier des charges'. Je me suis quand même renseigné. Et nous avons posé notre candidature", raconte Pierre-André Pomel. Bien sûr, il a fallu investir, aménager, modifier pour rentrer dans les critères. "Cela nous a coûté en tout 30 500 euros. Mais nous avons été au-delà de la charte elle-même. Il faut savoir anticiper", poursuit-il.  

Pas de baisse du chiffre d'affaires
Tout d'abord, 23 chambres ont été condamnées : de quoi effrayer bon nombre de professionnels. Mais Pierre-André Pomel relativise en deux phrases :"Elles ne représentaient que 3 000 à 4 500 euros de recette sur l'année. Elles étaient avec un confort minimum et louées à une dizaine de curistes, des habitués de l'hôtel depuis des années." Donc, les propriétaires du Castel ont écrit aux fidèles clients pour leur annoncer le changement de décor. "8 ont répondu favorablement et continueront à venir chez nous."
Et avec une légère augmentation des tarifs, de 3 à 5 %, une légère diminution de la masse salariale, pour cause d'effectif réduit suite à la baisse du nombre des chambres, le chiffre d'affaires ne devrait pas être perturbé. Les autres coûts de la Qualité Auvergne ont concerné divers aménagements en cuisine ou pour les normes de sécurité et le standard téléphonique : "Mais l'ancien avait 10 ans, des postes à cadran, il fallait donc penser à son renouvellement."
Bien sûr, des projets existent pour les locaux actuellement occultés : les transformer en chambres familiales et en suites. "Mais pour cela, nous attendons les premières retombées de Vulcania." Si Yvette et Pierre-André Pomel conservent une certaine prudence, c'est qu'ils trouvent que la région Auvergne, qui a initié la Qualité Auvergne, "ne bouge pas beaucoup pour la promotion du label qu'elle a créé. Comme si elle l'ignorait". Et ils citent deux ou trois anecdotes pour étayer leurs propos. Dont Sivulcania, qui regroupe les communes aux alentours du site de Vulcania : parmi les hôtels répertoriés sur le site Internet du groupement, il n'y avait pas le seul établissement Qualité Auvergne du secteur. Oubli rectifié depuis. Mais globalement, Yvette et Pierre-André Pomel restent confiants. "Nous sommes bien dans cette charte."  

Problème d'image et jambon-purée
Ils ont racheté le Castel en 1986. C'était un hôtel sans étoile, réputé le plus vétuste de Royat, sans confort. Les curistes étaient alors des clients peu exigeants. Le couple investit 762 000 e sur 4 ans, avec 45 734 e d'aides et de subventions, et voilà 2 étoiles sur l'enseigne. Mais arrive le lent et continuel déclin du thermalisme : entre 1 000 et 2 000 en moins chaque année. "Nous devions trouver d'autres débouchés : travailler avec les groupes, développer la clientèle de proximité." Trois axes sont retenus : commercialiser une journée au casino auprès des clubs du troisième âge de la région, puis étendre ce produit aux régions voisines, et développer les clientèles locales et d'affaires. "Les soirées étapes sont intéressantes. Quand un commercial a passé une nuit à Royat, il a tendance à revenir pour profiter du calme, explique Pierre-André Pomel. Mais nous butons toujours sur l'image de Royat. Nous ne sommes pas sortis du stéréotype de la ville thermale et de son jambon-purée servi aux curistes-pensionnaires. Nous ne sommes pas suffisamment connus." Et c'est sur Vulcania qu'Yvette et Pierre-André Pomel mettent leurs espoirs pour redynamiser et booster le tourisme. Et sur la Qualité Auvergne pour sécuriser les clients.
P. Boyer zzz36v

Castel Hôtel
Place du Docteur Landouzy
63400 Royat-Chamalières
Tél. : 04 73 35 80 14
Fax : 04 73 35 80 49
E-mail : castel.hotel@wanadoo.fr
Web : www.castel-hotel.fr


Yvette et Pierre-André Pomel affichent fièrement leur appartenance à la Qualité Auvergne, qui regroupe une dizaine d'établissements sur la région.

En chiffres

CA : 305 000 e
Capacité : 31 chambres
Effectif : 7 salariés en haute saison

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2773 Hebdo13 Juin 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration