×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

ENTREPRISE

Grand Hôtel du Cap-Ferrat

CONTINUITÉ ET AUDACE DANS L'HOTELLERIE DE LUXE

Depuis sa création, le Grand Hôtel du Cap-Ferrat n'a cessé d'ambitionner le zéro défaut dans la catégorie luxe. Actuellement, un audacieux programme d'extension et de rénovation va permettre à ce palace de franchir une étape nouvelle dans le club très fermé des hôtels les plus luxueux dans le monde tout en bénéficiant d'un cadre exceptionnel.


Michel Galopin souhaite mener Le Grand Hôtel du Cap-Ferrat "à un niveau d'excellence".

Le Grand Hôtel du Cap-Ferrat possède déjà une histoire prestigieuse, mais les nouvelles ambitions des propriétaires vont conduire le palace azuréen dans une dimension encore plus luxueuse. Construit en 1908, le Grand Hôtel du Cap-Ferrat s'ouvre sur la mer à la pointe de la presqu'île du Cap-Ferrat au cœur d'une pinède de 7 hectares. Racheté le 17 novembre 1993 par la famille Mouawad, d'origine libanaise, pour un montant de 180 MF (27,44 Me), le Grand Hôtel du Cap-Ferrat propose 53 chambres dont 9 suites. Très rapidement, les nouveaux propriétaires ont entrepris la rénovation totale des chambres avec, pour objectif, de proposer un palace très performant répondant aux normes de sécurité et d'hygiène tout en proposant des prestations de haute qualité dans le respect de l'architecture de l'époque et d'un environnement exceptionnel.
Michel Galopin, directeur général depuis novembre 1998, a poursuivi le programme de rénovation par la refonte totale du Club Dauphin pour un montant de 1,52 Me (10 MF).
Le Club Dauphin est l'antenne balnéaire du palace, il comporte une piscine au bord de la Méditerranée dans un maquis préservé, un restaurant et un bar central. Un ingénieux système d'air chaud pulsé et des baies amovibles permettent l'utilisation du Club Dauphin tout au long de l'année. Un nouveau funiculaire climatisé relie l'hôtel et le complexe balnéaire. L'ensemble des restaurants de l'établissement (hôtel et Club Dauphin) est supervisé par le chef de cuisine Jean-Claude Guillon qui a fêté, en 2001, événement rare dans la profession, ses 30 ans de présence au Grand Hôtel du Cap-Ferrat. Il est assisté pour le Club Dauphin par Olivier Bergelin. L'établissement dispose également de la Villa Rose Pierre d'une superficie de 550 m2 dans un cadre de 7 300 m2 de jardins avec piscine et tennis privés.  

80 collaborateurs à l'année, 100 en saison
Mais l'histoire est toujours en route puisque le Grand Hôtel du Cap-Ferrat va franchir une nouvelle étape avec la création de 25 chambres et suites, une nouvelle piscine façon lagon, un parking en sous-sol, un complexe de séminaire, un centre de balnéothérapie, une salle de gala et un restaurant italien. Un des plus grands projets dans l'hôtellerie azuréenne sur les 5 ans à venir pour un montant de plus de 30 Me sur 5 ans. Le volet social n'a pas été oublié puisque des logements seront également construits pour le personnel. Le permis de construire vient d'être déposé. Actuellement, l'hôtel emploie 80 collaborateurs à l'année auxquels s'ajoutent 100 saisonniers. L'ensemble des résultats des dernières années indique une progression tant au niveau du chiffre d'affaires que de la fréquentation 10,03 Me (66 MF) de chiffre d'affaires en 1999, 12,65 Me (83 MF) en 2000, 12,81 Me (84 MF) en 2001 pour un taux de remplissage ayant dépassé les 77 % en 2000 et 70 % en 2001 (effet 11 septembre). Le tourisme individuel est majoritaire et 40 % de la clientèle est d'origine américaine. Parmi les animations thématiques proposées par le Grand Hôtel, il faut souligner l'excellent festival musical qui, depuis 11 ans, sous la direction de Michaël Desjardins, allie musique et gastronomie. Le défi que doit relever Michel Galopin apparaît donc ambitieux : assurer l'exploitation du Grand Hôtel du Cap-Ferrat en offrant des prestations de grand luxe à des clients toujours plus nombreux et exigeants, tout en tenant compte de la réalisation de travaux d'envergure qui, au final, donneront une dimension nouvelle à l'ensemble du complexe hôtelier.
Avant d'être nommé directeur général du Grand Hôtel du Cap-Ferrat, Michel Galopin a passé plus de 16 ans à l'étranger dans plusieurs palaces internationaux et notamment le Peninsula de Hong-Kong. Il a été élu Meilleur hôtelier de l'année par l'Academy of Hospitality Sciences. Son ambition pour le Grand Hôtel est "de le mener à un niveau d'excellence qui en ferait un établissement phare de l'hôtellerie de luxe, de villégiature en Europe, et un hôtel de référence où les nouvelles générations d'employés trouveraient une expérience enrichissante pour leur carrière".
M. F. zzz36v

Grand Hôtel du Cap-Ferrat
71 ,Bd du Général De Gaulle
06230 Saint-Jean-Cap-Ferrat
Tél. : 04 93 76 50 50

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2773 Hebdo13 Juin 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration