×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

ACTUALITÉ

Centre

L'Eure-et-Loir veut doubler sa capacité hôtelière


La cathédrale de Chartres. Le schéma départemental de développement touristique va mettre l'accent sur les besoins d'hébergement.

Avec sa cathédrale inscrite au Patrimoine mondial de l'humanité, Chartres est l'une des premières destinations touristiques des étrangers quittant Paris pour aller découvrir le val de Loire. L'an passé, la ville a ainsi accueilli plus de 2,2 millions de touristes, mais seuls 29 % y ont séjourné au moins une nuit, ce qui est bien insuffisant. Ce constat a été dressé lors des premières assises du tourisme organisées à Chartres par le CDT d'Eure-et-Loir. Ces assises déboucheront dans un an sur un 'schéma départemental de développement touristique' qui définira les grandes orientations pour les 10 ans à venir. La première priorité qui vient d'être mise en avant est de développer les capacités d'hébergement. Une étude montre ainsi qu'il faudrait créer 50 gîtes supplémentaires, 60 chambres d'hôte, et surtout, doubler la capacité hôtelière pour la faire passer de 1 745 chambres aujourd'hui dans 60 établissements à plus de 4 000 chambres. Il faudrait en particulier créer 1 500 chambres dans la catégorie 0 à 2 étoiles, et 300 à 400 chambres pour les 3 et 4 étoiles. Cette priorité, qui inquiète certains hôteliers, suppose cependant que le développement touristique se fasse d'abord sur le court séjour. La proximité de la capitale et des châteaux de la Loire pourrait devenir un atout fort pour toucher une clientèle parisienne. Le développement de nouveaux sites touristiques dans le département, comme le parc des félins d'Auneau ou le futur projet 'Lumières de Chartres', pourrait également réveiller le tourisme départemental. 6 commissions spécialisées et ouvertes aux profes-
sionnels ont été mises en places pour préparer le futur schéma départemental. C'est dans ce cadre que les hôteliers d'Eure-et-Loir entendent s'exprimer pour être partie prenante de ce qui va conditionner leur futur proche.
J.-J. Talpin zzz36v zzz70

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2773 Hebdo13 Juin 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration