×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

ACTUALITÉ

Charente

Le Mercure de Cognac bientôt ouvert

L'ancien hôtel-restaurant l'Aliénor (fermé depuis novembre dernier) implanté à l'entrée de Cognac (direction Angoulême) va rouvrir ses portes avant le début de l'été, sous le sigle Mercure. Existant depuis 1989, l'établissement aura connu différentes fortunes et diverses enseignes, avant d'être repris par le groupe hôtelier, qui vient de lui désigner un futur directeur en la personne de Michel Deruschi (39 ans). Ancien compagnon du devoir, il a travaillé à l'hôtel Thalassa de Dinard, puis assistant maître d'hôtel au Novotel d'Annecy, avant de devenir maître d'hôtel au Mercure d'Annemasse. Son dernier poste étant celui de directeur adjoint du Novotel Thalasso de Royan (toujours au groupe Accor).
Les travaux de réfection commencés le 15 avril dernier, devraient être terminés dans les prochains jours, le site conservant son originalité Cognacaise. Le restaurant, baptisé Le Cai a été rénové de fond en comble, et pourra recevoir une soixantaine de couverts, tandis que la cuisine ne conservera que son piano d'origine, et que les 55 chambres auront été refaites entièrement aux normes de la marque. En prime, le nouveau Mercure disposera de 3 salles de conférences, d'un show-room pour démonstrations commerciales, d'une piscine de 72 m2 (déjà existante, mais équipée d'une terrasse). A noter que, d'après le président du Cercle des hôteliers de Cognac, Joël Chaté, le nouvel hôtel va déséquilibrer l'offre locale, composée d'un parc hôtelier de 12 établissements et de 350 chambres (Mercure inclus) au taux d'occupation de 52 % (contre 62 % de moyenne nationale). "Il y a trop de chambres sur la ville, assurait-il récemment. La fréquentation est forte en juillet-août, mais baisse considérablement en octobre, et il ne faut pas se fier à des situations conjoncturelles."
J.-P. Gourvest zzz36v

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2773 Hebdo13 Juin 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration