×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

ENTREPRISE

Sous les projecteurs

Une première nationale à Limoges

Une discothèque antidiscrimination

SOS Racisme Haute-Vienne vient de signer une convention, première du genre en France, avec une discothèque des environs de Limoges baptisée La Boîte.

Cette démarche, pour l'instant unique en son genre, fait suite à des incidents relevés dans les night-clubs de la région, qui avaient amené la condamnation de deux d'entre eux pour discrimination raciale. Hugues Mathieu, président de SOS Racisme 87, Laurent Montels et Thierrry Gimenez, les deux gérants de La Boîte, ont officialisé leur accord par un contrat signé entre les deux parties. Les responsables de la discothèque, située au Vigen (à 10 km de Limoges), se sont engagés à recevoir sans distinction de sexe, de couleur, de religion, d'origine ethnique ou sociale, de handicap ou de pratiques sexuelles, "les personnes désireuses de passer une soirée conviviale".
Ils affirment, d'autre part, vouloir œuvrer pour tenter de résoudre pacifiquement les conflits qui pourraient surgir, tout en veillant à la sécurité publique aux abords de leur établissement. Cette attitude exemplaire a été saluée comme il se devait par l'association qui rêvait d'une "boîte accessible à tous" et qui voit là une possibilité de généralisation de l'initiative limougeaude.
Hugues Mathieu s'est déclaré satisfait "de l'attachement de ces jeunes dirigeants aux valeurs républicaines et aux libertés fondamentales". Enfonçant le clou, le président de SOS Racisme 87 a souligné que "toute personne a droit au respect, et que les politiques ne s'interrogent pas sur les causes de la délinquance, un individu se voyant refuser une entrée en boîte de nuit devenant vite révolté..."
Par contre, il n'est pas évident que les collègues locaux de Thierry Gimenez et Laurent Montels suivent leur exemple avec enthousiasme. Relativement peu touchée par les phénomènes d'immigration, la région Limousin relève malgré tout de nombreux incidents dans l'univers des discothèques liés à la délinquance des jeunes. Même si la plupart d'entre eux adhèrent à des politiques du style 'Capitaine de soirée' - ce qui est le cas de La Boîte qui a en prime mis en service une navette de ramassage gratuite des personnes ayant trop consommé -, très peu se déclarent prêts à s'engager dans ce genre de convention.
Et préfèrent se réserver le droit d'interdire l'entrée de leur établissement à toute personne pouvant représenter un danger virtuel de trouble de l'ordre public.
J.-P. Gourvest zzz28

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2769 Hebdo 16 Mai 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration