×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

CONJONCTURE

Optimisme à Lyon

TO en hausse, malgré le 11 septembre...

Les hôteliers lyonnais enregistrent une hausse sensible des taux d'occupation : 1 % par rapport à 2000 et 15,2 % sur les 5 dernières années.

"Avec une croissance de la demande de 4,3 % par rapport à la même période en 2000, le premier semestre excellent a été suivi d'une période où l'activité a chuté de 4,2 %." Les principaux indicateurs de fin 2001 prouvent que les prix en 4 étoiles poursuivent leur progression (150 e en décembre 2001 contre 139,6 e en décembre 2000), ce qui indique bien que le paysage hôtelier de l'agglomération doit s'enrichir d'enseignes internationales pour mieux répondre à la demande de ce segment et accompagner le développement à venir.
Une capacité d'accueil en baisse de 1,2 %, une seule ouverture d'hôtel (Première Classe 1 étoile, 148 chambres à la Part Dieu), des autorisations de créations économiques (5 hôtels pour 560 chambres), un TO moyen satisfaisant à 67,3 % contre 66,6 % en 2000, et un prix moyen hébergement et RevPar en hausse de 6 %.
"La capacité globale est en baisse constante (- 2,8 % au total) depuis 1997", analyse Gérard Veleix, conseiller technique à la CCI. "La disparition de 700 chambres n'a été que partiellement compensée par le développement des catégories 4 étoiles (1 277 à 1 454 chambres entre 1997 et 2002, soit + 13,9 %) et économique 0/1 étoile (1 658 à 1 773 chambres de 1997 à 2002, soit + 6,9 %)."
Si plusieurs hôtels ont été ouverts sur les 5 dernières années (en particulier Hilton avec 202 chambres en 4 étoiles), les constructions en cours ne manquent pas (278 chambres Etap Hotel à Gerland et Villeurbanne, 2 enseignes pour la Tour Lumière pour 236 chambres, Ibis Caluire pour 114 chambres, Comfort Hotel à Chaponnay pour 45 chambres, et 2 résidences hôtelières pour 140 appartements). Les projets identifiés : un Courtyard by Marriott (200 chambres), un Suitehotel à Villeurbanne (121 chambres), un Park Hôtel à Lyon Mermoz (40 chambres), mais aussi un 3-4 étoiles à l'aéroport Saint-Exupéry (260 chambres), et un 3 étoiles de 150 chambres à Porte des Alpes. Si l'on ajoute 4 résidences pour un total de 330 appartements, on comprendra l'ampleur des projets... où figurent cependant peu de ces enseignes internationales réclamées tant par les élus que par les professionnels. zzz36v
J.-F. Mesplède

Agglomération lyonnaise en chiffres

 

TO

PM (HT)

2000 2001 2000 2001
4 étoiles 59,7 % 61,0 % 736 F 795 F
3 étoiles 63,0 % 63,7 % 417 F 448 F
2 étoiles 66,5 % 67,1 % 284 F 302 F
0/1 étoile 81,4 % 79,4 % 164 F 186 F
Moyenne 66,6 % 67,3 % 400 F 435 F

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2769 Hebdo 16 Mai 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration