×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

ENTREPRISE

La Grande-Motte

Les frères Pourcel sur la plage

Pendant 4 mois, ils déplacent l'esprit et la carte de La Compagnie des Comptoirs sur le sable du littoral héraultais. Un coup d'essai.

En attendant l'ouverture de leur restaurant à Tokyo, le 6 septembre prochain, Jacques et Laurent Pourcel ne restent pas les bras croisés. Au contraire même, ils innovent. Le 15 mai, c'est à La Grande-Motte qu'ils installeront une équipe pour vivre une expérience originale : donner un caractère de prestige à un restaurant de plage...
"Tout s'est décidé rapidement, et tout est une affaire d'opportunité, avoue Jacques Pourcel. Nicolas Perez, qui est propriétaire du Georgio et de la discothèque La Dune, entre La Grande-Motte et Carnon, nous a proposé de déplacer le concept de La Compagnie des Comptoirs sur cette plage déjà aménagée. C'est l'occasion de faire un travail différent, et d'imposer aussi dans ce domaine de la restauration l'idée qu'on peut faire de la qualité."
Les deux frères se donnent aussi la possibilité de suivre une partie du mouvement migratoire qui voit se déplacer la clientèle montpelliéraine vers la côte dès que le sable est chaud. En été, d'ailleurs, La Compagnie des Comptoirs, qui jouxte Le Jardin des Sens, enregistre une baisse sensible de son activité pour le service du midi.

Proche de la franchise
Mais il ne faudra pas, pour autant, que les consommateurs s'attendent à retrouver le décor colonial de la brasserie tel qu'il est développé à Montpellier et Avignon. "Tout simplement parce que le temps nous manquait. Pour cette saison, on va développer la carte de La Compagnie et apporter aussi une animation musicale pour donner une atmosphère au lieu. Ensuite, en fonction du résultat à la fermeture (mi-septembre), on personnalisera le décor pour la saison 2003." Le statut de ce restaurant se rapprochera de celui de la franchise comme l'explique Jacques Pourcel. "Le propriétaire nous loue la marque, et nous, nous arrivons avec une équipe de cuisine et une pour la salle. Pour l'avant et l'après saison, cela représentera 16 emplois et on passera à 24 en juillet et août. Nous proposerons une carte d'été avec une partie végétarienne, une autre basses calories, une troisième méditerranéenne et la dernière orientée sur l'évasion. A cela nous ajouterons une sandwicherie. La partie bar et la gestion de la plage resteront l'affaire du propriétaire."
Jacques, Laurent Pourcel et Olivier Château établissent le prix moyen à 30,50 e à midi et entre 42,70 e et 45,75 e, le soir. Le lancement de ce projet met un peu en attente celui d'ouvrir une Compagnie des Comptoirs à Aix-en-Provence. Mais l'idée de poursuivre ce développement est toujours d'actualité. "Nous avions été contacté pour une installation à Istanbul, mais cela n'a pas abouti. Par contre, une idée sur Londres est en train de faire son chemin", précise Jacques Pourcel.
J. Bernard zzz22v zzz22c

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2765 Hebdo 18 Avril 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration