×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

BIÈRE

Dans le Nord

Alliance avec l'eau minérale

La Brasserie Duyck brasse la Jenlain à quelques kilomètres de Valenciennes et Maubeuge. Elle est l'une des pionnières du retour à la bière de fermentation haute, et de la stratégie de niches face aux géants du métier.

La Société des Eaux Minérales de Saint-Amand embouteille à quelques kilomètres de là, au nord-ouest de Valenciennes, et dans les sociétés filiales qu'elle a acquises en particulier dans le sud de la France. Les deux chefs d'entreprise, Raymond Duyck et Francis Chantraine se connaissent bien. Ils ont les mêmes clients, le même type de stratégie commerciale, le même souci d'échelle. Ils ont créé ensemble la société Saje Développement qui supporte désormais une force de vente commune, aussi bien en direction de la grande distribution (surtout) que vers le réseau des entrepositaires CHR (quand même). Pourquoi ? Le mode de distribution en CHR limite les possibilités des entreprises petites et moyennes, fussent-elles en bonne santé. La grande distribution reste donc la première cible, le premier moyen de développement de ces deux chefs d'entreprise. Même si la Jenlain doit d'abord son succès aux CHR, dans les grandes villes françaises et dans quelques adresses métropolitaines à l'étranger. A commencer par son berceau, un bar de nuit d'étudiants, près de Lille.
Le but est de passer au total de 5 000 à 30 000 visites par an chez les clients pour booster les ventes. Saje développement est une SAS au capital de 200 000 euros. Elle sera présidée à tour de rôle par chacun des deux p.-d.g. Francis Chantraine ouvre la série. La société recrute actuellement. Elle doit à terme employer 29 personnes. Un promoteur de ventes sera spécialisé sur la consommation hors domicile.
A. Simoneau zzz46h zzz24

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2755 Hebdo 7 Février 2002 Copyright ©

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration