×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Vins et spiritueux : les six grandes tendances de consommation des Français

Vie professionnelle - mardi 2 mars 2021 15:39
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La dixième édition du Baromètre Sowine/Dynata 2021 vient d'être dévoilée et met en exergue six grandes tendances dans les nouvelles habitudes de consommation des Français. Principaux extraits.



© GettyImages


  • Le vin renforce son statut de boisson alcoolisée préférée des Français

Le vin arrive en première position des boissons alcoolisées préférées, cité par un Français sur deux. 62% s’y intéressent et un Français sur deux se déclare amateur éclairé. La catégorie bière est en légère baisse, mais reste en seconde position : elle est citée par 39% des Français. La catégorie champagne est en légère progression, citée par un Français sur trois (33%). Enfin, les spiritueux purs sont cités par un Français sur cinq, alors que les cocktails sont cités par plus d’un quart d’entre eux.

  • Des critères de sélection qui évoluent

Le consommateur privilégie deux critères décisifs dans son processus d’achat : la provenance du vin, en recherchant la région ou le pays de production (45%), et le facteur prix (41%). Fait notable : la notion de cépage gagne du terrain dans le cœur des Français comme critère d’achat, citée par 25% d’entre eux, et devance désormais la mention de l’appellation (22%). Les consommateurs restent prioritairement attachés aux vignobles de Bordeaux (48% +3 points), de Bourgogne (27% +1 point) et de Champagne (27% +6 points). La Provence connaît également une belle croissance (22% +5 points) et devance désormais le Rhône (20%), suivi de très près par l’Alsace (19%).

  • Le bio recrute

Le vin bio est entré dans les habitudes de consommation des Français et ne cesse de recruter de nouveaux adeptes. Aujourd’hui, les deux tiers des acheteurs prennent le temps de regarder si une bouteille de vin est bio lors de l’achat (67%). Cet intérêt pour le bio se confirme d’autant plus chez les moins de 25 ans, qui sont près de 71% à vérifier ce critère avant de choisir un vin, et se constate encore davantage chez les connaisseurs (85%). Toutefois, 41% restent des acheteurs occasionnels de vin bio (quelques fois par an). 23% sont des acheteurs réguliers et 15% de grands acheteurs.

  • Achats en ligne en hausse

En 2020, les achats de vins sur Internet connaissent un véritable boom : la part d’acheteurs en ligne passe de 31% en 2019 à 46% en 2020. 28% des Français connectés suivent des influenceurs vins et spiritueux. Par ailleurs, la moitié des grands acheteurs de vin (qui achètent du vin une à plusieurs fois par semaine) déclarent avoir déjà acheté un vin qui leur avait été recommandé sur les réseaux sociaux.

  • L’intérêt des Français pour les spiritueux en hausse

La part des Français déclarant s’intéresser à l’univers des spiritueux est en hausse de 11 points, à 48% depuis la précédente enquête en 2019. La part de consommateurs se décrivant comme amateurs éclairés ou connaisseurs est de 43%, soit 5 points de plus. Cette progression est encore plus significative chez les 18-25 ans, un chiffre en hausse de 8 points (37%). 40% des Français déclarent s’intéresser à la mixologie (ils étaient 33% en 2019). C’est la catégorie rhum qui est le plus souvent citée (82%) en fréquence de consommation, suivie par le whisky (stable à 75%). Les liqueurs connaissent une forte progression (71% soit une hausse de +11 points). La catégorie vodka reste stable (66%) suivi de près par le cognac qui progresse en part de voix. Concernant les spiritueux français, le Calvados et l’Armagnac progressent également.

  • Montée des produits à faible teneur en alcool

La tendance des vins et spiritueux sans alcool ou à faible taux d’alcool a beaucoup fait parler d’elle en 2020. Un peu plus d’un quart des Français (27%) déclare en consommer. Cette tendance parle plus particulièrement aux 18-25 ans, puisqu’ils sont 40% à déclarer en consommer, contre 14% chez les 50-65 ans. Parmi les principales motivations citées par les consommateurs de ces produits : le fait de faire attention à sa santé (41%), la volonté de réduire sa consommation d’alcool (41%), le goût (35%) et le peu de calories associées (30%).

#sowine #enquete #vins #spiritueux #consommation #tendances #dynata

Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
La gastronomie moléculaire
par Hervé This
Services