Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

APLD réussi au sein de Louvre Hôtel Group : Elisabeth Borne est allée à la rencontre des dirigeants et partenaires sociaux

Vie professionnelle - lundi 15 mars 2021 12:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Chevilly-Larue (94) 

La ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a rencontré la semaine dernière les dirigeants et partenaires sociaux de Louvre Hôtels Group, qui ont signé l’an dernier le premier accord d’Activité partielle longue durée (APLD) du secteur. 195 sites et 3 000 salariés sont concernés. Pour Elisabeth Borne, ce déplacement était l’occasion de saluer le travail effectué dans cette entreprise et de rappeler l’intérêt de ce dispositif qui n’a pourtant pas fait l’objet d’un accord de branche dans l’hôtellerie et la restauration. Organisations patronales et syndicats n’ont pas réussi, en effet, à trouver un terrain d’entente à l’échelon national.  Au sein de ce groupe hôtelier, il fait pourtant l’unanimité. « Avec cet accord, nous voulions maintenir l’ensemble des emplois et des compétences » explique Pierre-Frédéric Roulot, CEO Louvre Hotels Group. Pour les représentants des salariés, il s’agissait aussi de  « préserver les revenus nets des plus modestes. » Tout le monde s’est mis au tour de la table, a réfléchi aux solutions possibles et la formation est apparue comme un levier essentiel dans ce contexte inédit. L’absence de perspectives du premier confinement s’est confirmée en novembre. « Depuis le début, nous avons fait le choix de penser reprise et faire en sorte de maintenir la force vive ». L’idée a été d’ouvrir à la polyvalence, en formant par exemple des cuisiniers ou des serveurs à la pâtisserie comme aux ventes additionnelles, et en s’appuyant sur les 40 modules de formation du catalogue « Chaud Devant ! ». L’Universitaire culinaire a été inaugurée il y a an à l’intérieur du tout nouvel hôtel Campanile Rungis Orly, au commencement du Covid-19 et a été largement mise à contribution depuis. Cet outil a été pensé comme un « tiers-lieu entièrement dédié à la transmission de nos savoir-faire en matière d’hospitalité et de restauration » résume Pierre-Frédéric Roulot avec pour objectif former l’ensemble des collaborateurs aux métiers de bouche et de services. Chaud Devant ! est à la pointe de la technologique, bénéficiant de plusieurs espaces et d’un approvisionnement direct auprès du Min de Rungis! a ainsi été conçu pour supporter jusqu’à 500 connections internet dans le monde, proposant des formations en présentiel comme à distance, mais aussi de la réalité virtuelle, du e-learning… Aux côtés du volet formation, d’autres mécanismes ont été actionnés et imaginés comme l’explique Henry Mottet, DRH Hôtels France et Affaires sociales du groupe : « L’ensemble des personnes qui ont participé à la construction de l’APLD savait qu’il fallait alléger les charges financières de l’entreprise pour la maintenir en vie. Dans le même temps, nous étions tous décidés au maintien des salaires net des plus modestes ». La solution a été trouvée par le terrain : les compléments de salaires qui ont été versés aux salariés en chômage partiel ont été trouvés au travers d’un mécanisme d’auto-financement réalisés à partir des jours de congés non pris, et qui ont été exceptionnellement transformés pour une « cause bien spécifique ».

#coronavirus #apld #activitepartielle #chomagepartiel #louvrehotelsgroup #campanile #chauddevant


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
Services