×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

#Coronavirus : échanger entre hôteliers, garder le lien avec ses équipes, deux notions essentielles

Vie professionnelle - vendredi 27 mars 2020 10:46
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Pour le président du groupe hôtelier Paris Inn Group et co-fondateur de l'AhTop, Jean-Bernard Falco, partager l'information et entretenir un lien social avec ses équipes est essentiel dans la crise traversée.



Jean-Bernard Falco.
Jean-Bernard Falco.

Les membres du comité exécutifs, avec d’autres hôteliers de l’AhTop, se donnent désormais plusieurs rendez-vous téléphoniques hebdomadaires. « Nous échangeons sur un certain nombre de sujets : sanitaire, social et administratif, mesures économiques et financières, mesures techniques comme la mise en veille de l’électricité, les denrées périssables, la manutention, les mesures commerciales, réexaminer les contrats… Le chômage partiel n’est pas le seul dossier qu’il faille prendre en main » explique Jean-Bernard Falco qui insiste sur la notion de communiquer entre professionnels mais aussi avec les équipes. « Il ne faut surtout pas laisser les gens s’isoler. » Ce dirigeant d’hôtels plaide depuis longtemps pour les valeurs du sport dans l’entreprise, il estime aujourd’hui qu’il faut ne faut surtout pas couper avec l’esprit d’équipe. « J’organise régulièrement des ‘calls’ avec mes managers et leurs adjoints, qui eux-mêmes sont en contact avec les salariés. Le plus dur est de mettre dans la boucle certaines personnes, comme le personnel d’étage. Et pourtant, il important qu’elles le soient. Il faut prendre des nouvelles des salariés, leur demander comment ils vont, comment se porte leur entourage. Il faut absolument préserver le lien social et sociétal, c’est la base du management ». L’hôtelier souhaiterait par ailleurs davantage de clarté ou de cohérence dans les messages du gouvernement.  « Nous dire que le confinement durerait 15 jours alors que nous avions tous conscience qu’il durerait plus longtemps est une erreur de communication. Il serait préférable qu’on nous fixe une date éloignée mais vraisemblable, qui nous donnerait une perspective. Se projeter dans l’avenir est nécessaire. Va-t-on rouvrir progressivement ? Un tas de questions opérationnelles se posent. Nous devons envisager les différents cas de figures. Nous ne sommes pas en vacances, nous devons préparer la reprise, une reprise qui ne se fera pas du jour au lendemain et qu’il va falloir adaptée en fonction de nouveaux paramètres » comme l’absence, par exemple, au début, des touristes étrangers.

#coronavirus #virus #covid19 #JeanBernardFalco #AhTop #Hotel 


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services