Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Coronavirus : Bruno Le Maire promet un soutien total à toutes les entreprises

Vie professionnelle - mercredi 4 mars 2020 17:11
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

75 - Paris Les organisations professionnelles, dont l'Umih, le GNC et le GNI, ont été reçues, aux côtés de différentes structures comme BpiFrance ou CCI France, mardi 3 mars, à Bercy. L'impact du coronavirus sur l'activité économique du pays n'est pas encore mesurable mais l'impact est multiple. Les chiffres d'affaires dans l'hôtellerie dévissent, notamment chez les gros porteurs qui reçoivent une clientèle internationale.



La secrétaire d'Etat, Agnès Pannier-Runacher et Bruno Le Maire ont reçu les représentants des grandes filières économiques mardi à Bercy.
La secrétaire d'Etat, Agnès Pannier-Runacher et Bruno Le Maire ont reçu les représentants des grandes filières économiques mardi à Bercy.

Au terme de cette réunion à laquelle participaient plus de 70 personnes, Bruno Le Maire s’est exprimé devant la presse. « Nous répondrons aux besoins de tous les chefs d’entreprises sans exception » a-t-il promis. Plus de 60 pays sont touchés par le coronavirus dans le monde et l’épidémie devrait durer. « Ce virus a évidemment un impact direct sur un certain nombre d’activités économiques spécifiques et nous avons fait un long tour de table tout à l’heure pour identifier les secteurs qui étaient le plus touchés : le tourisme, l’hôtellerie, l’événementiel, les traiteurs et restaurateurs, le transport aérien, les vins et spiritueux, le secteur du luxe mais aussi le secteur des services à la personne commencent à être durement touchés » même si le ressenti est pour l’instant « différent selon les territoires » a indiqué le Ministre de l’Economie. Le secteur des CHR était représenté par Didier Chenet (GNI), Jean-Virgile Crance (GNC) et Jean-Marc Banquet d’Orx (Umih). L'hôtellerie est d'ores et déjà impactée avec une baisse de de chiffre d'affaires de l'odre de 20% dans son ensemble. La filière réclame plusieurs dispositions spécifiques, en dehors des mesures annoncées par le Gouvernement pour les entreprises : dans les grandes villes, et notamment à Paris, la suspension de la taxe de séjour durant toute la crise ainsi que les taxes liées à l’exploitation des terrasses. Le GNI insiste également sur la nécessité de mettre en place des moratoires sur les dettes sociales et fiscales et sur le remboursement des emprunts bancaires, de suspendre immédiatement la taxe de 10 euros sur les CDDU (contrats d’extra) et de garantir aux saisonniers un maintien ‘exceptionnel’ des droits à l’assurance chômage (rupture du contrat avant les six mois d’activité prévus par la loi) dans le cadre d’un fond d’indemnisation et de solidarité.

#coronavirus #covid19 #virus #ActiviteEconomique #Bercy

 

 


Sylvie Soubes
Rappelle des mesures d'accompagnement mises en place pour les entreprises

Report/étalement des échéances sociales et ou fiscales (URSSAF, impôts...)

Plan d’établissement de créances avec l’appui de l’Etat et de la Banque de France, rétablissement de la médiation du crédit

Obtention ou maintien d’un crédit bancaire via Bpifrance

Financement des salariés par le mécanisme du chômage partiel

Réactivation de la cellule de continuité économique

 

Journal & Magazine
Services