×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

20 jours chez 20 chefs étoilés : défi réussi pour Alain Crivelli

Vie professionnelle - lundi 30 décembre 2019 17:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Brest (29) Il l'a fait ! Début décembre, Alain Crivelli, formateur en cuisine finistérien, s'était lancé le défi de travailler chez vingt chefs étoilés en vingt jours. Un pari 100 % réussi.



Régis Marcon a accueilli Alain Crivelli dans ses cuisines le temps d'une journée.
© DR
Régis Marcon a accueilli Alain Crivelli dans ses cuisines le temps d'une journée.

Un jour, mon père m'a dit : ‘Si je ne t'avais pas amené dans la Marine à 16 ans, est-ce que tu serais un grand chef ?’ Ça m'a trotté dans la tête à l'aube de mes 60 ans”, explique Alain Crivelli, formateur en cuisine dans le Finistère. C’est précisément de là qu’est partie l’idée d’un marathon culinaire qui l’a amené à intégrer les cuisines de vingt chefs étoilés en l’espace de vingt jours seulement. De la Bretagne à Paris en passant par Lyon, sa ville natale, il a assuré comme un chef.

 

20 chefs, 9 départements, 28 étoiles

Ce n’est pas un mince record qu’Alain Crivelli a réalisé. Car le Finistérien a tout de même eu l’opportunité de travailler, en plus des chefs bretons qu’il connaît bien, avec Régis Marcon, Jérôme Banctel et Christophe Muller du restaurant Paul Bocuse. S’intégrer dans les cuisines n’a pas été évident et il lui a fallu s’adapter au jour le jour, chaque restaurant ayant ses habitudes, chaque chef sa technique. “Je n’avais jamais travaillé dans de grandes cuisines avec de telles brigades. Après ces multiples expériences, je ne suis plus angoissé à l’idée d’aller en cuisine et d’assurer un service.” Dans chaque établissement, Alain Crivelli est ainsi intervenu dans les préparations préliminaires et a pu rester aux côtés des chefs au poste d’envoi.

 

Une expérience inoubliable

Je suis très ému en me repassant le film extraordinaire de mon voyage culinaire dans les étoiles. Je ne mesure pas encore ce que je viens d'accomplir. J’ai vécu des moments magiques et rencontré des chefs merveilleux. Cela fera partie des moments les plus marquants de ma vie.” Une expérience qui n’aurait pas été possible sans son ‘parrain’ Yvon Morvan, ancien chef étoilé de L’Armen à Brest, qui l’a aidé à pousser les portes de ces prestigieux établissements. Je ne pensais pas en faire mon métier, surtout pas à cet âge-là. J’ai eu la malchance de commencer tard ce métier, j’espère le quitter le plus tard possible.” Une belle aventure humaine et culinaire qui devrait être homologuée d’ici quelques semaines dans le Guinness Book des records.

#AlainCrivelli #Record #etoiles


Stéphanie Decourt
Journal & Magazine
N° 3758 -
29 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
par la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration
Services