×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Le Synhorcat laisse la place au GNI Paris Ile-de-France

Vie professionnelle - jeudi 26 septembre 2019 12:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Le Synhorcat, organisation patronale historique sur Paris, s'efface au profit du GNI Paris Ile-de-France.



Les différentes organisations qui sont à l’origine de la création du GNI en 2014 vont abandonner leur nom au profit de la marque GNI. Le nouveau président de la Fagiht, Paul Duverger, le confirmait récemment dans nos colonnes.  L’ensemble des structures devront s’être accordées pour le 1er janvier 2020, selon le calendrier fixé. « Même si le GNI est aujourd’hui une organisation connue et reconnue puisque représentative aux yeux des pouvoirs publics, il souffrait de l’immense notoriété du GNI-Synhorcat. Il était devenu indispensable que le GNI-Synhorcat s’efface au profit de la seule et unique marque du GNI et que les dossiers et les préoccupations de tous nos membres soient portés par le GNI » indique Didier Chenet, président du GNI depuis sa création et président de l'organisation patronale de la rue de Gramont, à Paris. Le GNI Paris Île-de-France couvrira l’ensemble de la région. « Il fédèrera et représentera les professionnels des hôtels, cafés, restaurants, discothèques et traiteurs organisateurs de réceptions installés à Paris ainsi que dans les départements de l’Essonne, des Hauts-de-Seine, de la Seine-et-Marne, de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, du Val-d'Oise, et des Yvelines, en premier lieu desquels les très nombreux adhérents du GNI-Synhorcat auquel il se substitue dans le paysage syndical des HCR » ajoute-t-on rue de Gramont. Une force de frappe estimé autour de 4 000 adhérents. Le GNI Paris IDF, effectif à partir du 1er octobre, sera présidé par Pascal Mousset, propriétaire de plusieurs restaurants dans la capitale dont « Chez Françoise », établissement situé aux Invalides. La structure « s’appliquera à poursuivre et à augmenter la gamme de services rendus aux professionnels par le GNI-Synhorcat : des informations mais aussi des conseils, un accompagnement et même une vraie défense syndicale car notre organisation est, par exemple, la seule à représenter directement ses membres devant le Conseil des prud’hommes. Nous allons nous appuyer pour ce faire sur la plupart des collaborateurs de la rue de Gramont qui œuvrent pour le GNI. Beaucoup savent qu’ils comptent parmi les meilleurs experts et conseils du secteur ! Ils ont développé des services innovants comme une médiation avec les plateformes numériques telles que Booking.com, la Fourchette ou TripAdvisor. Des services à forte valeur ajoutée qui viennent en plus de services historiques comme la réduction sur les droits SACEM ou les tarifs négociés sur les commissions des titres restaurants » précise le nouveau dirigeant syndical dont la vice-présidente est une jeune hôtelière, Delphine Prigent (hôtels Nos Maisons Parisiennes). Quant au conseil d’administration, il est composé de 4 restaurateurs, 2 hôteliers, 2 cafetiers et d’1 traiteur organisateur de réceptions. Le siège de la structure est installée au 4 rue de Gramont, dans les locaux historiques du Synhorcat.

#GNI #Synhorcat #GNIParisIDF #DidierChenet #PascalMousset #PaulDuverger #SyndicatPatronal


Sylvie Soubes