×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Le budget de promotion de la destination France fait désormais l'objet d'une mission dédiée

Vie professionnelle - lundi 16 octobre 2017 09:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

75 - Paris Le Conseil de pilotage du tourisme en ordre de marche.



Autour de Jean-Yves Le Drian et Jean-Baptiste Lemoyne, plusieurs autres membres du gouvernement ont participé au tour de table : Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur, Sophie Cluzel, Secrétaire d'Etat auprès du Premier Ministre et Benjamin Griveaux, Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances.
Autour de Jean-Yves Le Drian et Jean-Baptiste Lemoyne, plusieurs autres membres du gouvernement ont participé au tour de table : Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur, Sophie Cluzel, Secrétaire d'Etat auprès du Premier Ministre et Benjamin Griveaux, Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances.

Le premier conseil de pilotage du tourisme s'est tenu la semaine dernière au Quai d'Orsay. L'un des principaux sujets abordés concerne le financement de la promotion de la destination France. Le montant alloué correspond aujourd'hui à 82 centimes par visiteurs alors que l'Espagne consacre 2 euros, les Etats Unis l'équivalent de 2 euros et la Russie 1,6 euro. « L'Etat, rappelle Roland Héguy, président confédéral de l'Umih, a fixé la barre des 100 millions de touristes internationaux à l'horizon 2020. Pour les atteindre, il faut s'en donner les moyens. Le budget d'Atout France dédié à la promotion du pays doit être porté à 100 millions d'euros, soit 1 euro par touriste. » Dans cette optique, une Mission d'information sur le financement de la promotion du tourisme vient d'être créée à l'initiative du gouvernement. Elle est composée de Christian Mantéi, directeur général d'Atout-France, de Germain Lelarge, entrepreneur du numérique et de Jacques Barré, en tant que vice-président de la Confédération des acteurs du tourisme. Celle-ci va plancher sur les leviers à mettre en oeuvre, notamment au travers des partenariats publics/privés. « Nous sommes prêts à travailler avec elle sur les contours, le rôle, la gouvernance d'Atout France et proposer un mécanisme de financement pérenne et innovant » a indiqué Roland Héguy qui défend également l'idée d'un fonds d'intervention géré de manière paritaire, alimenté par la contribution de tous les acteurs du tourisme. Une autre mission d'information vient d'être constituée conjointement par les ministères de l'Economie et des Finances, de la Cohésion des territoires et de la Culture. Elle devra établir un état des lieux du parc privé de l'hébergement touristique dans les stations littorales et de montagne et lister des propositions concrètes pour faciliter sa rénovation. « C'est très important pour l'image et l'accueil, estime Didier Chenet, président du GNI. Il faut identifier les besoins pour combattre ce qu'on appelle les lits froids en montagne et les volets clos en bord de mer. » Le rapport devra être rendu pour le 15 décembre. 

 
La gastronomie, levier de valorisation de la destination France

Comme l'a confirmé le Président de la République lors de la réception des Grands Chefs le 27 septembre à l'Elysée, la gastronomie s'inscrit désormais au coeur de la valorisation de la destination France. Un rapprochement de l'opération de mobilisation des ambassades autour de la gastronomie française (Goût de France) avec la Fête de la gastronomie devrait avoir lieu pour un meilleur impact. D'autres annonces ont été faites durant ce comité de pilotage présidé par le ministre de l'Europe et des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian et le Secrétaire d'Eta, Jean-Baptiste Lemoyne comme la volonté de pérenniser les contrats de destinations (22 au total) qui « constituent un outil indispensable pour structurer les acteurs des territoires de marques à renommée mondiale » ou encore la mise en place d'un dispositif 'assistant visa' dans le cadre du déploiement du portail France Visa, « qui permettra au touriste de déterminer très rapidement s'il a besoin d'un visa et les pièces justificatives à produire ». Le prochain Conseil de pilotage se réunira en avril 2018, quant au 2ème Conseil interministériel du tourisme, il aura lieu le 19 janvier à Matignon sous présidence du Premier Ministre. 

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
Services