Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Les chefs marocains se mobilisent pour le climat

Vie professionnelle - vendredi 25 novembre 2016 15:12
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Dans le cadre de la COP22 qui s'est tenu au Maroc, une quinzaine d'établissements de Marrakech et de Casablanca se sont engagés à poursuivre l'action Bon pour le climat.



Lors de la COP22, qui s'est tenue du 7 au 18 novembre à Marrakech (Maroc), une quinzaine d'établissements de la ville et de Casablanca se sont engagés dans l'action Bon pour le climat. Cette action a été pilotée par le GIZ (la coopération Allemande pour le développement d'un tourisme durable), sous l'égide du ministère du Tourisme marocain et du Haut Commissariat marocain des eaux et forêts et de la lutte contre la désertification. Nada Roudiès, secrétaire générale du ministère du Tourisme, a organisé un Side Event sur le site de la COP22 pour mettre en avant l'action Bon pour le climat et l'étiquetage environnemental pour les hôtels.

Un logo spécial a été conçu avec un plat à tagine sur lequel apparaît une carte de l'Afrique. L'écocalculateur créé en France par Eco2initiaitive pour Bon pour le climat a été adapté aux données marocaines, les saisons et les lieux d'approvisionnement étant différents).


Des menus à faible poids carbone

Les chefs marocains des grands hôtels internationaux de Marrakech se sont engagés dans la démarche et un livret de recettes élaborées a été édité.

Le chef Moha Feddal, deux toques au Gault&Millau 2016 marocain, a répondu présent dès le début. Dans son restaurant, Dar Moha, il a conçu un menu gastronomique de 14 plats (dont 11 entrées végétales) avec un poids carbone inférieur à la limite de 2 500 g de Co2 exigée dans la démarche.

Issam Rhachi, chef exécutif du Fouquet's Naoura Barrière, et Mohamed Boukantar, chef pâtissier, ont quant à eux conçu un menu essentiellement végétal pesant seulement 900 g de Co2, avec une entrée, un plat et un dessert. Le directeur général du Naoura Barrière, Laurent Garrido, a décidé que le restaurant proposerait chaque semaine un nouveau menu Bon pour le climat.

Assia Kabous, chef de L'Ibzar et 1 toque au Gault&Millau Maroc 2016, fait partie des premiers professionnels engagés dans Bon pour le climat. Son offre Bon pour le climat comporte une quinzaine de mini-entrées végétales, une mini-pastilla suivie d'un tagine de poisson aux légumes et d'une soupe de fruits de saison.

Les exemples sont encore nombreux, avec l'engagement de Rachid Agouray, vice-chef exécutif à la Mamounia, Yassine Khalal, Royal Mansour, Hassan Agouzoule, Palmeraie Golf Palace, Abdelfattah El-Talhi, Palais Saadi, Jilali Asri, avec Catherine Barut, Brasserie Bavaroise du Groupe Restopro (Casablanca)…Tous ces chefs se sont engagés à poursuivre l'action après la COP22. Le chef Moha Feddal en sera l'animateur.

Jean-Luc Fessard
Journal & Magazine
Services