×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Édito du journal n° 3474 du 23 novembre 2015 : "Tous ensemble"

Vie professionnelle - mercredi 25 novembre 2015 11:01
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


"Le Muxu a été fermé ce week-end, mais nous rouvrirons, parce que c'est notre métier. Nous le faisons depuis deux ans avec tout notre coeur et nous continuerons à le faire. Ça ne va pas être facile, ça non. Depuis vendredi soir déjà, ça n'est pas facile. Mais on va y arriver. On va vous faire à manger demain avec plus d'amour que jamais, et tous les autres jours et les autres soirs aussi. Si vous n'arrivez pas à venir, on comprend. Mais en tout cas on sera là. On vous embrasse." C'est un extrait du message adressé à ses clients par l'équipe du Muxu, restaurant du XIe arrondissement de Paris. Il dit tout : la compassion, l'empathie, la résistance, la résilience et la communion de tous les Français.

Les jours passent. Après la sidération, c'est l'heure du deuil et du recueillement. Les premières tentatives pour imaginer les conséquences en pertes de fréquentation et de chiffres d'affaires font leur apparition. Souvent, elles ne sont que des projections en comparaison avec la lente reprise après les attentats de janvier dernier. Comment comparer l'horreur avec l'horreur ? De nombreux professionnels ont reçu des témoignages de sympathie et de soutien. Un élan qu'ils n'avaient pas ressenti en janvier dernier. Certains décident de communiquer et d'autres pas. Lorsqu'ils expriment eux-mêmes, à l'instar de l'équipe de Muxu, la solidarité nationale à laquelle tout le monde aspire, c'est beau. Notre peine devant les 130 victimes et les si nombreux blessés, dont des confrères au travail ou en terrasse, n'est pas moins grande. Mais nous la partageons tous ensemble.

Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services