×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Édito du n°3296 du 28 juin 2012 : "Tenue correcte exigée"

Vie professionnelle - mercredi 27 juin 2012 15:06
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Dans tout autre pays, ce serait un non-évènement. Mais la France qui confond parfois liberté et licence, révolte et caprice, a cru bon, depuis plusieurs décennies, de renoncer à des pratiques dont la remise en cause fut certainement beaucoup plus néfaste que leur maintien.

La décision du proviseur du lycée d'hôtellerie et de tourisme de Gascogne n'en est que plus méritoire :en imposant à la prochaine rentrée une tenue réglementaire aux 930 élèves et 170 stagiaires en formation continue, Michel Sarrazin affirme haut et fort une volonté de valorisation de l'enseignement en même temps qu'un message d'espoir aux élèves et à leurs parents. Espoir d'une réussite scolaire suivie d'une insertion professionnelle accomplie dans un secteur où le savoir-faire ne saurait se dissocier du paraître, tant l'image véhiculée par une entreprise est déterminante pour son succès dès qu'elle se trouve au contact du public.

Les objections ne manqueront pas à cette mesure dont le bien-fondé l'emporte largement sur les quelques contraintes que pourraient ressentir les inconditionnels du libertarisme vestimentaire.

Dans la vraie vie, celle d'un hôtel, d'un restaurant ou d'un café, la tenue fait partie des exigences du métier, comme dans les compagnies de transport, les administrations, les services où la qualité de l'accueil et la considération due au client passe par le respect de soi-même.

Certes, le débat sur le signifiant et le signifié des modes et des codes est loin d'être clos auprès des adolescents en quête d'identité et d'affirmation de leur personnalité.

Mais imagine-t-on un réceptionniste en jeans, un chef de rang de brasserie sans veste, un concierge de palace sans clés d'or à la boutonnière ?

La décision du lycée hôtelier de Talence est d'autant plus justifiée après un effort d'investissement dans l'équipement et la rénovation de l'établissement, ce qui vaut bien une obligation de "tenue correcte exigée".
L. H.

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit et réglementation en CHR
par Pascale Carbillet
Services