×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Aux Grands Buffets, les salaires sont indexés sur l'inflation

Restauration - jeudi 29 septembre 2022 12:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Narbonne (11) La mesure adoptée par Louis Privat, fondateur et propriétaire du célèbre restaurant, doit permettre aux salariés d'éviter toute perte de pouvoir d'achat pour cause d'augmentation des prix.



Une augmentation des salaires pour fidéliser le personnel.
© DR
Une augmentation des salaires pour fidéliser le personnel.

À compter du 1er octobre 2022, les fiches de paie des Grands Buffets (Narbonne) sont indexées (à la hausse) sur l’inflation, et les salaires seront réajustés tous les six mois. “Ainsi, les salariés des Grands Buffets ne seront pas victimes de l’augmentation du coût de la vie”, justifie le patron du restaurant, Louis Privat. Une mesure adoptée par le fondateur des Grands Buffets dans un contexte d'augmentation des prix, mais aussi bien sûr de difficultés à fidéliser le personnel dans le secteur de la restauration. Louis Privat avait d'ailleurs déjà consenti une augmentation salariale moyenne de 30 % au 1er janvier dernier (prenant en compte la pénibilité des métiers au sein du restaurant) pour pérenniser les postes et embaucher 25 salariés en six mois. “Ces efforts salariaux sont compensés par une augmentation du prix du menu bien accueillie par la clientèle”, précise Louis Privat.

 

#GrandsBuffets #Salaires #Attractivite


Francis Matéo
Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services