×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Santosha, la cantine asiatique, quadrille l'Hexagone

Restauration - vendredi 3 décembre 2021 11:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La Rochelle (17) Créée en 2007, l'enseigne Santosha compte désormais 21 restaurants. L'un des derniers ouverts se situe à La Rochelle.



Situé rue Saint-Nicolas, à La Rochelle, le restaurant est ouvert 7 jours sur 7.
© Santosha
Situé rue Saint-Nicolas, à La Rochelle, le restaurant est ouvert 7 jours sur 7.

Depuis cet été, l’enseigne Santosha a ouvert quatre restaurants, parmi lesquels celui de La Rochelle (Charente-Maritime). Ce concept de cuisine asiatique, né en 2007 à Bordeaux sous l’impulsion d’Emmanuel Meuret, compte aujourd’hui 21 restaurants, en nom propre et sous franchise. Au menu, une street food composée de plats thaïlandais, vietnamiens, chinois et indonésiens peu connus en France, entre 10 et 12,50 €.

Rue Saint-Nicolas, le restaurant rochelais est ouvert 7 jours sur 7, compte 6 employés, une vingtaine de couverts à l’intérieur et une trentaine en terrasse. “60 % des ventes se font sur place, 20 % sont à emporter et autant sont en livraison”, détaille Guillaume Voidrot, chargé de développement chez Santosha. Comme un clin d’œil local, les carreaux de faïence de la boucherie, qui occupait les lieux auparavant, ont été conservés. Autre clin d’œil local, les moules ont eu les honneurs dans un plat proposé temporairement. “Tous nos produits sont frais et 80 % sont locaux, issus de circuits courts”, rebondit Guillaume Voidrot. Certains ingrédients spécifiques, comme la châtaigne d’eau, proviennent d’Asie en revanche.

Les recettes sont élaborées par le chef Richard Lo. “Nos cuisiniers, qui ont tous au moins deux ans d’expérience en ce qui concerne la cuisine au wok, sont également force de proposition”, souligne Guillaume Voidrot. “Les recettes qu’ils imaginent sont validées avant d’être testées localement”. Parmi les incontournables, on trouve le pad thaï, des pâtes aux œufs accompagnées de crevettes, tofu, cacahuètes, soja et œufs brouillés, sautées au wok.

#santosha #larochelle

Laetitia Brémont

Journal & Magazine
N° 3764 -
21 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Communication digitale : web, mobile et réseaux
par Vanessa Guerrier-Buisine
Services