×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Les 10 challenges de la restauration à table à la reprise

Restauration - mardi 20 juillet 2021 15:04
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Cette année, CHR Expert réalise une infographie sur les 10 challenges de la restauration à table à la reprise.



Avoir une éthique très précise est la règle pour s'en sortir.
Avoir une éthique très précise est la règle pour s'en sortir.

  1. Se brancher sur le bon canal

La restauration assise à attendre un client ou un coup de fil de réservation n’est plus ! Le développement des activités complémentaires, des réseaux sociaux, des événements organisés dans le restaurant appellent à l’évolution des services et de l’image de son point de vente. Comment personnaliser ce constat en fonction de son établissement !

  1. Encore et toujours plus healthy

Le végétal s’est invité à tous les instants du repas. La transparence accompagne la dynamique healthy attendue par le consommateur avec pour figure de proue le local. Tous les messages, toutes les propositions, toutes les décisions prises par le restaurateur doivent pointer dans cette direction.

  1. Des propositions indécentes alimentaires

Pour rappel, lâcher prise et plaisir restent les maîtres mots de la fréquentation en restauration. Il faut surfer sur cette réalité pour aller saturer un client et le faire pécher dans ses derniers retranchements gastronomiques.

  1. Rendre son offre plus rationnelle

Le développement d’une vente à emporter ou d’une activité de livraison impose d’avoir une offre dédiée, facile à transporter, maintenir en température… mais c’est aussi la reprise progressive de l’activité, l’emballement potentiel des commandes, l’accélération des coups de feu qui imposent une révision substantielle de la carte (moins d’items, rapidement exécutable, etc.).

  1. Briser les frontières entre restauration rapide et à table

En fonction de sa localisation et de ses clients, il peut y avoir un restaurant rapide, un coffee shop, un caviste, une épicerie fine, un traiteur qui sommeillent dans chaque établissement.

  1. Maintenir son titre de champion de l’expérience clients

L’offre alimentaire ne remplit plus que 50 % de la satisfaction. Les autres 50 % sont exécutés par le cadre, l’atmosphère, etc., donc l’expérience clients. La restauration à table a su faire preuve d’une grande ingéniosité pour aller créer cette expérience et séduire. À l’heure du grand retour dans les points de vente, cet aspect doit être étudié avec minutie pour ne pas perdre son titre.

  1. Mettre au staff au régime

Il ne s’agit pas d’un régime nutritionnel, même si les mois de confinement ont probablement rouillé les équipes, mais plutôt d’un régime antistress, d’une thérapie du bien-être et bien travailler ensemble en profitant de cette reprise et des enseignements du confinement pour assouplir les relations. Cela peut également passer par une révision des plannings de travail.

  1. Intégrer l’option planification pour votre client

Entre les outils digitaux, toutes les solutions de livraison, le nouveau programme d’un consommateur qui bascule entre le télétravail et la reprise, on peut s’attendre à un consommateur qui anticipe plus. Il faut l’aider dans cette nouvelle dynamique : promotions, outils, animations…

  1. Faites le plein de taux de reprise

Beaucoup de catégories et d’instants de consommation sont en berne et doivent être relancés. Dans le monde de demain, les consommateurs ne vont pas plus aller en livraison et moins sur place, ils doivent aller plus en livraison ET sur place, et donc moins à la maison.

  1. Reconfigurer ses espaces

Une salle reconfigurée, un nouvel espace dédié à l’accueil ou à l’achat de produits d’épicerie, une cuisine qui tourne en sous régime ou qui est orientée sur la vente à emporter… sont autant d’enseignements pour repenser la disposition et l’organisation de son établissement. Le confinement fut une période pauvre en plaisir mais riche en enseignements.