×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Après deux ans d'incertitude, la cité de la gastronomie de Dijon ouvrira bien ses portes

Restauration - lundi 10 mai 2021 11:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Dijon (21) Alors que la cité de la gastronomie de Lyon a fermé ses portes après 9 mois de fonctionnement, Dijon voit poindre de son côté la fin des travaux de sa cité internationale de la gastronomie et du vin, dont le projet a été entièrement repensé.



Les travaux de la cité Internationale de la gastronomie et du vin de Dijon, installée dans l'ancien hôpital général, seront achevés en décembre prochain.
© Myriam Henry
Les travaux de la cité Internationale de la gastronomie et du vin de Dijon, installée dans l'ancien hôpital général, seront achevés en décembre prochain.

Contre toute attente, le retard a parfois du bon. En essuyant coup sur coup un recours juridique puis la crise sanitaire, la ville de Dijon a eu le temps de repenser sa cité internationale de la gastronomie et du vin, lancée il y a cinq ans. Le projet prévu sur 3,5 ha et 250 M€ se concrétise enfin. “L'attente a eu un effet bénéfique, explique François Deseille, deuxième adjoint au maire de Dijon. Le recours juridique déposé en juin 2016 nous a permis de réfléchir à l'échec de la cité gastronomique de Lyon qui avait écrin magnifique mais un contenu plus problématique. Nous avons pris conscience que l'espace culturel devait être géré par la puissance publique [Dijon en reprend la gouvernance, sous forme de régie. NDLR] et qu'il fallait rendre les choses attractives et gourmandes pour que ça fonctionne.” Pour cette raison le groupe K-Rei, à la tête du Village gastronomique de 5 000 m2, a choisi d'orienter ses 16 corners autour de la gastronomie locale. “Seuls deux d'entre eux ne vendront pas de nourriture : la librairie gourmande et les arts de la table”, précise François Deseille.

William Krief, qui dirige le groupe, a également décidé de sacrifier deux cellules commerciales pour monter une cuisine expérientielle sur 600 m2 pouvant accueillir 200 personnes pour des démonstrations et formations assurées par des chefs ainsi que par l'école Ferrandi - installée au sien de la cité sur 750 m2 et dont la première promotion de 110 étudiants commencer en février 2022 pour une session de quatre mois. “Je travaille pour avoir Top chef dans les deux ans à Dijon. Ce serait sympa !”

 

La date d’ouverture n'est pas encore arrêtée

L'espace gastronomique accueillera également un restaurant bistronomique by Ferrandi, ainsi qu'une autre table portée “par un cuisinier-consultant et grand nom de la restauration en Bourgogne Franche-Comté, et que nous espérons rapidement étoilée”, aspire François Deseille.

À côté, seront disséminés des points de restauration rapide et une cave à vins sur trois niveaux proposant 250 onomastiques quotidien et 2 500 références de vins. Deux inconnues à cette heure : la date d'ouverture de l'hôtel 4 étoiles Curio by Hilton de 125 chambres avec spa et restaurant, ainsi que celle de la Cité. François Deseille admet qu'à cette date, “si la remise des clés par Eiffage aura bien lieu le 21 décembre, l'ouverture publique n'est pas encore tranchée.” Des hypothèses pourraient se dessiner lors de la réunion du comité d'orientation stratégique, co-présidé par Éric Pras, en juin prochain.

#dijon #ferrandi #citedelagastronomie


Myriam Henry
Journal & Magazine
Services